UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :


1955

Création de la société coopérative vinicole de Mardeuil, dont les membres engagés à 100 % ont leurs vignes sur le terroir des communes de Vinay, Mardeuil, Damery, Cumières et Hautvillers, à proximité d’Épernay (203 adhérents aujourd’hui, pour une superficie en exploitation de 80 ha destinés à fournir la matière première nécessaire à l’élaboration du champagne Beaumont des Crayères, marque leader de la cave).

Les Etablissements Taittinger Mailly et Cie, dont la raison sociale devient « Taittinger Compagnie Commerciale et Vinicole de Champagne », prennent le contrôle de la maison Ernest Irroy et Cie.

Prise de participation du groupe canadien Seagram Distillers Corporation Ltd dans le capital de la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur.

Devant la situation générée par la mévente des vins de Champagne, la restriction consécutive des achats du négoce et les disponibilités en matière première des viticulteurs d’Aÿ, Henri Goutorbe devient commissionnaire de la maison Veuve Clicquot-Ponsardin, dont il développe les approvisionnements.

A la même époque, sous l’impulsion de la maison Moët & Chandon qui veut abandonner le pressurage local, Henri Goutobe est amené à monter son propre centre de pressurage au numéro 9 bis de la rue Jeanson à Aÿ.

La cuvée Pommery millésime 1955 se révèle si exceptionnelle qu’elle inspire Louise de Vilmorin :

« Le soleil brille dans ce vin,
Il y demeure et le colore
Et sa lumière qui le dore
Porte bonheur à vos destins.
Ce vin de Champagne est devin
. »

« Devin, devine, invente et puis
Porte bonheur au tête à tête,
Porte la joie en toute fête,
Charme le cœur, chasse l’ennui,
Et c’est le soleil de minuit
. »

Les expéditions de champagne produit dans l’aire d’appellation délimitée se chiffrent à 37.706.826 bouteilles (25.773.214 en France - 11.933.612 à l’exportation).

Les surfaces en production de l’A.O.C. « Champagne » sont de 11.471 ha.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1925

Ernest-Emile Rapeneau élabore et commercialise ses premiers vins de Champagne, créant ainsi la maison E. Rapeneau, à Épernay.

La maison Kunkelmann et Cie, seule propriétaire des marques « Heidsieck » et « Piper-Heidsieck », adopte la forme juridique d’une S.A.

A Épernay, le faubourg de la Folie, devenu au fil de l’Histoire le faubourg du Commerce et la rue du Commerce, acquiert sa dénomination moderne d’avenue de Champagne.

Dans Champagne, Yves Gandon en trace le portrait suivant :

« L’avenue de Champagne, à Épernay, est assurément la seule voie en France à rassembler, sur un parcours en somme restreint, tant de noms à qui notre pays doit, à l’égard du goût, une renommée universelle. L’armorial du vignoble s’y trouve, en effet, représenté par plusieurs maisons, dont plusieurs ont dépassé les cent ans d’âge, et dont Moët & Chandon, Perrier-Jouët, Pol Roger, De Venoge ne sont pas les moindres. […]

« Il flotte dans cette avenue […] la sorte de recueillement ailé qui saisit l’esprit et le cœur à la révélation de toute chose parfaite. »

Dans Montmartre en 1925, un chroniqueur de cette époque, Jean Gravigny, fin œnologue et homme de plaisirs, sacre «  Louis Roederer, l’un des plus grands rois du Champagne » :

« Ses vignobles donnent les meilleurs crus. Tous les éléments qui entrent dans les cuvées sont de premier ordre. A boire les yeux fermés dans l’attitude de l’extase, après avoir soigneusement préparé votre palais à la dégustation par un biscuit rose de Reims. Dans vos fêtes de nuit, honorez Louis Roederer abondamment et sans crainte. »

Le Comité de propagande des vins de Champagne reçoit le lord-maire de Londres et, en raison du goût des Anglais pour les champagnes anciens, il n’est servi au cours des différentes réceptions que des millésimes antérieurs à 1914 :

-  1903 : Delbeck et Cie, Krug et Cie ;

-  1904 : Werlé et Cie, successeurs de Veuve Clicquot-Ponsardin, Deutz et Geldermann, Pommery et Greno ;

-  1906 : Ayala et Cie, Vve Binet et Fils et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Heidsieck et Cie Monopole, George Goulet, Ernest Irroy et Cie, G.H. Mumm et Cie, Perrier-Jouët et Pol Roger et Cie ;

-  1911 : Charles Heidsieck, Joseph Perrier Fils et Cie, Lanson Père et Fils, De Montebello et De Saint-Marceaux.

Les surfaces en production de la future A.O.C. « Champagne » sont de 11.551 ha.

Histoire de France
Années folles

1923 - 1926

Fernand Blondeau, patron de la maison Ernest Irroy et Cie, est élu par ses pairs président du Syndicat de Grandes Marques.

Histoire de France
Années folles

4 novembre 1882

A l’initiative des dirigeants des maisons Heidsieck et Cie, Giesler et Cie et G.H.Mumm et Cie, est constitué à Reims le Syndicat du Commerce des vins de Champagne, dont l’existence officielle sera reconnue par la loi du 21 mars 1884 autorisant la création des syndicats professionnels.

Selon ses statuts, il a pour but « de protéger, tant en France qu’à l’étranger, le commerce des vins mousseux de Champagne, de défendre les intérêts généraux de ce commerce en France dans l’examen des questions d’octroi, de régie, de tarifs, de transports, de propriété industrielle, c’est-à-dire de marques, noms de commerce, lieux d’origine, etc., […] à l’étranger dans l’examen des questions de tarifs internationaux, de douane, de propriété industrielle, de contrefaçons tant de marques que de produits, et de toutes autres fraudes… ».

Les maisons présentes à la réunion fondatrice présidée par Florens Walbaum, assisté d’Edouard Werlé, sont : Charles Arnould de Heidelberger, Barnett et Fils, Veuve Binet Fils et Cie, E. Bourgeois, Burchard Delbeck et Cie, Gondelle et Cie, Veuve Henry Goulet et Fils, Charles Heidsieck, Henriot et Cie, Ernest Irroy et Cie, Krug et Cie, Lanson Père et Fils, G.H. Mumm et Cie, Veuve Pommery Fils et Cie, Werlé et Cie, Ayala et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Deutz et Geldermann, Alfred de Montebello et Cie, Chandon et Cie, Pol Roger et Cie, Charles de Cazanove, Giesler et Cie, Lecureux et Cie, G. Loche, Fréminet et Fils, Heidsieck et Cie,

A la fin de l’année, 54 maisons figurent au nombre des adhérents du Syndicat du commerce des vins de Champagne devenu entretemps Syndicat de Grandes Marques.

Histoire des Vins de Champagne
République

24 octobre 1877

Le Pol Roger « cuvée C » 1874 (à 3 % de dosage), peu connu des amateurs de champagne, prend la première place, devant les vins des maisons Pommery et Greno, Deutz et Geldermann et Irroy, lors d’une grande dégustation de 1874 réalisée ce jour, à Londres.

Non seulement, les retombées au niveau des ventes ne se font guère attendre, mais le millésime 1874 assied la réputation naissante de la marque en Angleterre.

Histoire de France
République