UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Vendanges par millésime

1945 - L’année viticole en Champagne

La montre est régulière et fort belle. Le débourrement a eu lieu précocement et, si les gelées causent des dommages limités dans certaines contrées, la forte gelée du 29 avril entraîne la destruction des bourgeons à 75 % sur les terroirs de Bouzy, Ambonnay et Trépail.

La floraison se déroule lentement. On note une coulure et un millerandage faibles dans les contrées hâtives et des dégâts conséquents de noctuelles et de vers de la grappe.
Une attaque de brenner d’une violence jusqu’alors inconnue en Champagne, occasionne de grosses pertes. L’apparition de pourriture de grise dans la Montagne de Reims, où les grappes se révèlent très compactes, n’a pas de suites inquiétantes.
La vendange commence tôt, le 8 septembre. La qualité des raisins est exceptionnelle à tous égards. Le rendement moyen s’établit à 4 400 kg/ha.
Le millésime 1945 est exceptionnel, il donne des vins vineux et élégants.

Source : Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne - Epemay
Analyses réalisées par les Ingénieurs & Œnologues des services techniques de l’AVC - CIVC.