UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Filière > Associations professionnelles > Les Courtiers en Vins de Champagne

Les Courtiers en Vins de Champagne

Les origines de l’activité de Courtier remontent en Champagne au XIème siècle pendant lequel ils étaient nommés par les Prévôts et Echevins de la ville de Reims.

En 1357, la profession est réglementée par une Lettre royale, en 1415 un règlement sur l’activité de courtage est publié et en 1531, la profession devient une charge royale très convoitée (seulement 5 à Épernay en 1661).

En 1696, le Roi de France publie un barème de tarifs qui s’impose à tous les Courtiers.

Au XIXème siècle, l’activité est codifiée par la Bourse du Commerce de Reims et dès 1825, le Courtier exerce son activité sur des bases qui perdurent encore actuellement.

Le Courtier entretient les relations entre les Vignerons qui exploitent plus de 90 % de l’aire délimitée d’AOC Champagne et les Maisons acheteuses des raisins et vins clairs indispensables à leur activité.

Il favorise en particulier un partenariat pluriannuel entre les Vignerons et les Maisons en établissant un contrat généralement applicable pour une durée d’au moins quatre années qui renforce un réel partenariat.

Les achats complémentaires de vins clairs restent, par contre, des opérations ponctuelles pour lesquelles le Courtier constate l’accord du Vigneron vendeur et de la Maison acheteuse sur la qualité, les volumes concernés et le prix. Dès l’accord conclu, il adresse aux deux parties une "confirmation de transaction" qui précise les conditions convenues qui s’imposent ensuite aux parties prenantes sans contestation possible.

Les Courtiers jouent un rôle essentiel pour la bonne organisation des enlèvements de moûts dans les pressoirs à la vendange (titres de mouvement, etc.) et contribuent à entretenir les bonnes relations qui s’imposent entre les Vignerons et les Maisons durant toute l’année.

Ils établissent souvent les factures pour le compte des Vignerons et réalisent la ventilation du règlement des Maisons auprès de chacun des livreurs de raisins pour le montant et à la date d’échéance prévus.
Les devoirs et obligations du Courtier sont codifiés dans leur charte de déontologie dont la teneur doit être explicitement acceptée par chacun de ses nouveaux membres avant que l’autorisation d’exercer lui soit accordée par la Préfecture (carte de courtier de campagne) et le CIVC (carte de courtier de champagne). Cette charte reflète en particulier les exigences morales qui sont essentielles pour exercer correctement cette activité délicate.

Au début de ce siècle, ils sont une quarantaine adhérant au SPCVC, certains exerçant en équipe au sein d’un cabinet commun.

Se sont succédés à la Présidence du Syndicat des Courtiers (SPCVC) depuis sa création en Juin 1941 :

JPEG - 39.2 ko
2013 - Jean-Pierre DARGENT & Franck HAGARD
2013 Jean-Pierre DARGENT & Franck HAGARD
2010 Eric COSSIEZ
2001 Yves FOURMON
1978 Philippe LIGER-BELAIR
1971 Philippe MONTAUDON
1956 Ferdinand d’HESPEL
1946 Fernand MENSIOR
1941 Pierre SCHNEITER (Président d’honneur)

Syndicat Professionnel des Courtiers en Vins de Champagne
Siège Social : C.I.V.C.
5, rue Henri Martin
CS 30 135
51204 EPERNAY CEDEX
http://www.spcvc.com/