UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Filière > Économie > Importance respective des Maisons selon leur taille

Importance respective des Maisons selon leur taille

Depuis toujours quelques grands leaders cohabitent
avec de multiples Maisons familiales

Périodiquement la rumeur renaît : les Maisons feraient l’objet d’un inexorable mouvement de concentration.
Chiffres à l’appui, l’Union des Maisons de Champagne, entend corriger cette impression générale qui n’est qu’illusion.

Interview de James Blaques "Champagne Viticole" 06/2002
Actualisée septembre 2016

C.V. : La concentration du négoce s’est-elle effectivement accentuée ces dernières années ?
Yves Lombard : Cette rumeur est une idée préconçue qui montre combien nous sommes tous rétifs aux évolutions ! Le tableau que nous vous communiquons (cf. ci-dessous) prouve au contraire que les équilibres économiques se sont assez peu modifiés au cours des 15 dernières années.

C.V. : Ces données confirment cependant que quelques Maisons réalisent à elles seules l’essentiel de l’activité de toutes les Maisons...
Y.L. : Cela a toujours été vrai et ne signifie pas que le phénomène s’accentue. La chance de l’AOC Champagne est effectivement d’avoir bénéficié depuis plusieurs siècles de prestigieuses « locomotives » qui ont promu leurs marques, mais aussi l’ensemble de l’appellation aux quatre coins du monde et à grande vitesse. Aucune autre région de vins française n’a profité d’un tel avantage et toutes envient la Champagne dans ce domaine.

C.V. : En perdant leur caractère familial le pouvoir de direction des Maisons n’échappe-t-il pas de plus en plus aux Champenois ?
Y.L : Voilà encore une idée préconçue. Les changements de propriétaires n’ont pas réduit le nombre des Maisons familiales, qui se montrent toujours dynamiques et performantes !
Très majoritairement, les membres du Conseil de l’UMC sont des personnalités champenoises qui contrôlent leurs Maisons et les ont d’ailleurs souvent fait prospérer dans les 20 dernières années. On oublie trop vite que certains groupes comme Racke ou BSN, qui s’étaient implantés en Champagne, ont revendu leurs Maisons à des Champenois. C’est le cas de Besserat de Bellefon, Bricout, Heidsieck & C° Monopole, Lanson Pommery, etc. qui sont ainsi redevenues des Maisons familiales.

C.V. : Les objectifs financiers des grands groupes sont-ils compatibles avec l’intérêt des Champenois ?
Y.L : Bien évidemment un groupe financier doit rémunérer ses actionnaires et dans ce but assurer la prospérité de l’entreprise. Cela signifie que le patrimoine des Maisons doit être valorisé : promotion de la marque, prix de vente élevés, développement des marchés, etc. Pour cela les Maisons des groupes sont contraintes de ne fournir à leur clientèle que des produits de qualité justifiant des prix élevés. Cet objectif ne peut pas être atteint sans promouvoir en même temps l’ensemble de l’appellation Champagne. Cette évidence moderne existait déjà à l’origine de l’AOC Champagne : c’est la promotion des marques qui fait la promotion de l’AOC et continue de la faire.

Répartition du poids des Maisons adhérentes de l’UMC 10 premiers GROUPES 10 suivants 60 suivants
2015 Chiffres d’affaires 85 % 11 % 4 %
Bouteilles 80 % 15 % 5 %
Volumes exportés 86 % 10 % 4 %
2014 Chiffres d’affaires 81 % 14 % 4 %
Bouteilles 81 % 14 % 5 %
Volumes exportés 84 % 12 % 4 %
2013 Chiffres d’affaires 84 % 12 % 4 %
Bouteilles 81 % 14 % 5 %
Volumes exportés 85 % 11 % 4 %
2012 Chiffres d’affaires 84 % 12 % 4 %
Bouteilles 80 % 14 % 6 %
Volumes exportés 86 % 11 % 3 %
2011 Chiffres d’affaires 84 % 12 % 4 %
Bouteilles 81 % 14 % 5 %
Volumes exportés 86 % 11 % 3 %
2010 Chiffres d’affaires 85 % 12 % 3 %
Bouteilles 82 % 13 % 5 %
Volumes exportés 86 % 10 % 4 %
2009 Chiffres d’affaires 82 % 14 % 4 %
Bouteilles 80 % 15 % 5 %
Volumes exportés 85 % 11 % 4 %
2008 Chiffres d’affaires 85 % 11 % 4 %
Bouteilles 83 % 12 % 5 %
Volumes exportés 86 % 10 % 4 %
2007 Chiffres d’affaires 84 % 12 % 4 %
Bouteilles 82 % 14 % 4 %
Volumes exportés 84 % 11 % 4 %
2006 Chiffres d’affaires 84 % 12 % 4 %
Bouteilles 82 % 14 % 4 %
Volumes exportés 86 % 10 % 4 %
2005 Chiffres d’affaires 84 % 12 % 4 %
Bouteilles 82 % 14 % 4 %
Volumes exportés 86 % 10 % 4 %
1995 Chiffres d’affaires 81 % 11 % 8 %
Bouteilles 78 % 12 % 10 %
Volumes exportés 84 % 9 % 7 %
1990 Chiffres d’affaires 84 % 9 % 7 %
Bouteilles 82 % 10 % 8 %
Volumes exportés 88 % 7 % 5 %

Quelques données sur les Maisons de Champagne

Les leaders
Une dizaine de groupes « locomotives » réalisent depuis toujours l’essentiel de l’activité : chiffre d’affaires, volumes expédiés et export.

Les « petites » Maisons
60 à 70 autres Maisons adhèrent à l’UMC et constituent une « pépinière » pour les grandes Maisons futures.

Les Maisons moyennes
Les dix Maisons moyennes (ou groupes) qui suivent les groupes leaders maintiennent leur importance économique et/ou progressent. Contrairement à l’opinion générale, leurs importances relatives progressent et elles restent familiales.

Récoltants-négociants
200 autres négociants sont enregistrés au CIVC sans adhérer à l’UMC. Ce sont souvent des Récoltants souhaitant se développer sans perdre leur statut particulier avantageux.

Qu’est-ce qu’un groupe ?
Plusieurs Maisons ayant un propriétaire majoritaire commun.