UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Maisons > Art de la dégustation > Avant d’ouvrir > Choisir sa Marque

Choisir sa Marque

Choisir sa Marque de champagne n’est pas toujours chose aisée. Loin des considérations de spécialistes, ce qui importe c’est de trouver les arômes, la saveur en harmonie avec vos envies et vos goûts propres. C’est donc votre palais et votre expérience qui seront vos seuls guides dans cette recherche du plaisir. Bien humblement, voici quelques éléments concernant les caractéristiques d’une Grande Marque de champagne, qui pourront peut-être vous aider dans vos choix.

Des champagnes ?

S’il existe bien "des champagnes", c’est que chaque cuvée est élaborée à partir de raisins d’origines différentes. Les crus qui constituent l’aire géographique d’appellation champagne ont chacun des caractères spécifiques :

-  La Côte des Blancs tient son nom des raisins blancs de la variété "Chardonnay". Qualifié de "cépage de la finesse", le Chardonnay apporte au champagne une note florale, parfois même minérale, de la vivacité et de la fraîcheur. Il permet une bonne attaque en bouche et exprime ensuite toute sa plénitude.

-  La Montagne de Reims et la Côte des Bar produisent des raisins noirs à jus blancs, appelés "pinot noir". Ce raisin donne au vin des arômes de fruits rouges et lui apporte corps et puissance. Il assure une certaine longueur en bouche.

-  La Vallée de la Marne produit essentiellement des raisins noirs à jus blancs, appelés "Meunier". Caractérisé par sa souplesse, ce raisin offre au vin rondeur et bouquet.

Selon une tradition séculaire, chaque Maison choisit, à la vendange, les crus et les cépages qui seront assemblés. Les raisins de chaque cépage seront vinifiés séparément selon des règles strictes.

Le goût caractéristique de chaque Marque est fonction de l’assemblage de vins d’origines et de cépages soigneusement sélectionnés selon le savoir-faire propre à chacune. Si la Marque vous plait, vous pouvez avoir confiance dans la régularité du goût que vous avez apprécié puisque le champagne de Marque est le fruit d’un assemblage subtil et constant qui garantit de retrouver cette qualité année après année.

Chaque Maison se distingue non seulement par la qualité de ses approvisionnements en raisins mais aussi par l’équipe de collaborateurs qui, dans ses caves mais aussi dans ses bureaux et dans le monde, œuvrent pour promouvoir sa notoriété et préserver son savoir-faire.
En savoir plus : Dix grands métiers

Comment lire l’étiquette sur la bouteille ?

JPEG - 421.7 ko

L’assemblage : la clé des vins de Champagne

Au printemps, les vins de chaque origine (cru et cépage) sont analysés et dégustés afin de déterminer leurs caractéristiques respectives. A la manière d’un chef d’orchestre qui va moduler les aigus et les graves, ménager les pauses et les reprises, pour aboutir à la formation d’un chorus cohérent et harmonieux, le vinificateur va entreprendre l’assemblage de différents vins issus de crus, de cépages et d’années différentes (les vins millésimés sont issus d’une seule année) pour retrouver chaque année le goût qui fait la réputation de sa Maison. Le chef de cave est le gardien de la pérennité du goût de sa Marque.

De ce fait, la cuvée de chaque Maison de champagne possède et garantit, année après année, un goût spécifique. Aussi, lorsque vous avez trouvé la Marque qui correspond à vos attentes et à vos désirs, n’hésitez pas à lui rester fidèle, puisque chaque bouteille de même Marque vous garantit un plaisir renouvelé. Un plaisir sûr et fiable est une chose trop rare pour s’en priver !

La renommée souvent mondiale d’une Marque de champagne peut également vous aider dans votre choix. Celle-ci résulte, en effet, de l’attachement scrupuleux que porte chaque Maison à respecter les règles traditionnelles d’élaboration d’un vin de Champagne.
Si renommée il y a, c’est que la constance d’un goût spécifique a été reconnue et appréciée à travers le temps et l’espace. Une Grande Marque au réseau commercial mondial est, en effet, garante d’un transport et d’un stockage irréprochable de son vin à travers le monde entier.

D’aucuns aiment Mozart, d’autres préfèrent Beethoven, certains sont inconditionnels de Matisse, d’autres de Kandinsky. A chacun ses goûts, ses désirs, ses envies. A chacun son champagne... Dans cette quête du plaisir, n’écoutez que vous, et rapidement vous vous surprendrez à jouer au spécialiste, en choisissant vos champagnes en fonction de votre humeur, de la circonstance, de ce qui vous satisfera pleinement.

Bonne dégustation, bon choix, et l’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, préférer la qualité à la quantité.

JPEG - 182 ko
Illustration de 1920
Jacques TOUCHET pour Champagne Abelé

La lourde bouteille endimanchée au bouchon muselé ne sort pas du néant.
Habillée de son étiquette et de sa collerette, coiffée d’étain et alignée
comme un soldat de revue dans les vitrines les plus prestigieuses,
elle est toujours là avec une joyeuse détonation pour livrer la bataille d’une fête.

Une remarque souvent entendue : La bouteille champenoise a la taille de toutes les envies...
Certes la bouteille "champenoise" classique de 75 cl, n’est pas la seule habilitée à conserver le précieux breuvage.
On recense sur les marchés huit tailles de bouteilles qui conservent la forme traditionnelle standard :
Huit flaconnages sont réglementés par l’Union Européenne :
-  le Quart : 20 cl (ou 18,7 cl pour l’avitaillement de navires ou d’aéronefs)
-  la Demie : 37,5 cl
-  la Bouteille : 75 cl
-  le Magnum : 1,5 litre (soit 2 bouteilles)
-  le Jéroboam [1] : 3 litres (soit 4 bouteilles)
-  le Réhoboam [2] : 4,5 litres (soit 6 bouteilles)
-  le Mathusalem [3] : 6 litres (soit 8 bouteilles)
-  le Salmanazar [4] : 9 litres (soit 12 bouteilles)

Flaconnage réalisés à l’unité sur commande spéciale [5]
-  le Balthasar
-  le Nabuchodonosor
-  le Salomon : 18 litres (soit 24 bouteilles)
-  le Melchisédech : 30 litres (soit 40 bouteilles)
(d’autres flacons réalisés sur convenance portent le nom souhaité par l’acheteur)

Notes

[1Jéroboam, premier souverain du royaume d’Israël (930-910 av. J.-C.). Après la mort de Salomon, il se fit proclamer roi par les dix tribus du Nord qui s’étaient soulevées contre Roboam. Au schisme politique des Hébreux, il ajouta un schisme religieux en choisissant Dan et Béthel comme lieux de culte.

[2Réhoboam, roi de Juda (v. 930-v. 915). Fils de Salomon, il provoqua, par son gouvernement tyrannique, le schisme des dix tribus du Nord, qui formèrent le royaume d’Israël. Lui-même conserva sous sa domination les deux tribus de Juda et de Benjamin.

[3Mathusalem, d’après la Bible, patriarche juif qui aurait vécu, selon les sources, 969 ou 720 ans.

[4Salmanazar, nom de cinq rois d’Assyrie dont le plus important est Salmanazar III.

[5Le tirage du vin et son vieillissement dans un flaconnage non agréé dans l’Union européenne est exceptionnel. Ces flacons comme d’autres encore plus importants ou originaux sont réalisés à l’unité par les verriers et exceptionnellement conditionnés lors de la commande visant à célébrer un événement particulier, tel que le baptême du Sovereign of the seas.