UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Maisons > Patrimoine > Epernay et ses alentours > Hôpital Auban-Moët

Hôpital Auban-Moët

Laissons de côté les dons qui permirent la construction d’églises, d’écoles privées et les actions culturelles pour ne citer que les oeuvres purement sociales de cette famille, et en particulier la construction de l’Hôpital Auban-Moët. Victor Auban qui avait épousé sa cousine Rachel Moët de Romont, devint ainsi un associé de la Maison de Champagne Moët & Chandon.

JPEG - 748.7 ko
Façacde Hôpital Auban-Moët

II consacra l’énorme somme de 1,6 million de francs pour faire édifier cet hôpital et sa chapelle dont les travaux débutèrent en 1887 et furent inaugurés en 1893. L’hôpital d’Épernay qui allait devenir le troisième employeur de la ville et qui est toujours opérationnel a fêté son centenaire en décembre 1993 ce qui a donné lieu à plusieurs manifestations, expositions, conférences et visites. Un millier de personnes ont visité la chapelle et sa crypte, construites sur proposition de M. Gérard, Maire d’Épernay en 1888, et affectée à la sépulture de la famille des donateurs. Pour le cinquantenaire du même hôpital, en 1943, Eugénie Van Bomberghem, la fille de la seconde épouse de M. Auban-Moët avait fait don de la somme de 100 000 francset légué un million de francs à cet établissement qui a la charge d’entretenir à perpétuité la chapelle et la crypte. Elle fit également édifier un sanatorium situé rue Croix de Bussy qui est maintenant devenu une maison de repos, sous le nom de "Saint-Marthe", prénom de sa fille décédée de la tuberculose.

Une autre œuvre sociale de Victor Auban-Moët prend en compte les difficultés des mères de famille employées dans les manipulations qui président alors à l’élaboration du Champagne, vendanges, mise en bouteilles, étiquetage. II s’agit de la construction de deux crèches à Épernay, l’une en 1887 rue des Jancelins, l’autre rue Thiercelin en 1891. Victor Auban-Moët leur donna le nom de sa première épouse décédée prématurément, "crèches Rachel".

Il s’éteint à Epernay le 10 août 1896 et est enterré dans la crypte de la chapelle de l’hôpital Auban-Moët. Dans sa séance du 28 août qui suit, le conseil municipal de la ville décide que la place du Marché au Blé prendrait désormais le nom de place Auban-Moët et que l’hôpital porterait le nom de son fondateur.

Une récompense honorifique et méritée mit à l’honneur les actions sociales de Moët & Chandon envers ses employés : à l’exposition universelle de 1900 cette maison obtint une médaille d’or pour ses actions sociales qui assuraient à ses employés un service médical gratuit, des secours financiers aux familles, aux malades, aux retraités et des aides dans le domaine du logement, de l’assistance juridique, etc.