Gustave Navlet

France (1832 - 1915)
Artiste, Personnalité du Champagne

D’abord vannier, comme l’était son père, Gustave-André Navlet avait quatorze frères et sœurs dont deux deviendront artistres-peintres. Il partit pour Paris et fut l’élève du sculpteur Bonnassieux. Revenu en Champagne, il réalisa des hauts-reliefs dans les caves de plusieurs maisons : chez Jacquesson, Pommery, Veuve Clicquot, mais c’est pour Eugène Mercier qu’il exécuta le nombre d’oeuvres le plus important.
Il réalisa les sculptures du fameux foudre de bois de Mercier (d’une contenance de 200 000 bouteilles) reconnu à l’époque comme véritable chef-d’oeuvre. Tiré sur la route par un attelage de boeufs en huit jours d’Épernay à Paris, il suscite l’enthousiasme des populations et constitua l’une des curiosités majeures de l’Exposition universelle de 1889.
Certains de ses hauts-reliefs disposés tout au long de la "galerie de Pékin" de la maisons Mercier sont dédiés aux principales villes de Champagne. D’autres sont des scènes allégoriques sur le thème de la vigne, des vendanges ou du vin, ou encore sur celui des différentes étapes de la vinification.
De son coté, fidèle à sa volonté d’ennoblissement du produit par l’art, Mme Louise Pommery, fit également réaliser dans ses caves, de 1882 à 1885 une série de grands bas-reliefs célébrant le vin, sculptés par Gustave Navlet.
Atteignant parfois quinze mètres de long sur six mètres de haut, ces fresques sont sculptées directement à même la craie tendre des hautes crayères. Elles paraissent encore plus mystérieuses dans le clair-obscur qui tombe des "essors". En 1882, il sculpte dans l’esprit des putti de la Renaissance, une oeuvre de dimensions plus réduites : "les Maraudeurs".