Melchior de Polignac

France (1880 - 1950)
Personnalité du Champagne

Président de l’AVC de 1931 à 1945  
Le marquis Melchior de Polignac naît à Joigny (Yonne) le 27 septembre 1880. Après des études au collège Stella Matutina à Fieldkirch (Autriche) puis au collège des Jésuites de la rue de Madrid, à Paris, il intègre l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales (Hec).
Excellent musicien, il se dirige vers une carrière de soliste mais la mort précoce de son père en 1900 le destine aux affaires. Il prend ainsi, en 1907, la direction de la Maison Pommery dans laquelle il se formait depuis 1902.
Il conservera une passion pour la musique et multipliera à Reims de 1910 à 1940 l’organisation de concerts et soirées musicales. En 1909, il met sur pied la première Semaine d’Aviation de Champagne, à Betheny. Devant l’enthousiasme suscité par l’événement, le meeting aérien est reconduit l’année suivante puis en 1913. Membre du Comité Olympique International dès 1911 et proche du Baron de Coubertin, il crée en 1909 le parc sportif Pommery.
En 1912, devant le peu de résultats français aux Jeux Olympiques de Stockholm, le marquis convainc Georges Herbert à s’installer à Reims pour y développer sa nouvelle méthode de culture physique. Ainsi naît le « collège d’Athlètes » qui prépare de nouveaux sportifs pour les Olympiades de 1916 et forme des éducateurs pour toute la France. 

Voyageur infatigable, noctambule, et toujours à l’affût de nouvelles idées, Melchior de Polignac organise les réceptions les plus originales, où sa verve féconde et son humour pince-sans-rire font sensation.
Pendant la première guerre mondiale, ses multiples relations et connaissances lui valent d’accompagner André Tardieu (Haut Commissaire de France à Washington) aux Etats-Unis afin de rallier militairement le gouvernement américain aux Alliés européens. En 1919, il épouse à New York Nina Crosby, veuve Eustis, avec laquelle il aura un fils.
Il est nommé la même année Président de la Société Coopérative de Reconstruction de Reims et se verra décerner en 1925 le grade d’Officier de la Légion d’Honneur pour les services rendus à la Ville. Sous sa gouverne, la Maison Pommery, déjà solidement implantée sur les marchés étrangers, va acquérir un rayonnement international. Lors de la crise économique des années trente, il lance les « Quarts V.P. », petites bouteilles qui conforteront la solidité financière de l’entreprise.
Il se retire des affaires en 1945, et son frère le Comte Charles de Polignac lui succède à la tête de la maison en 1947.