Raoul de Bary

France ( - 1920)
Personnalité du Champagne

Président du Syndicat de Grandes Marques de 1914 à 1919

En 1867, George Goulet reprend la Maison de Champagne léguée par son père, qui bientôt prend son nom.
Son gendre, Raoul de Bary, le rejoint quelques années plus tard à la direction de la Maison. Le nouveau venu aide sa belle-famille à s’établir solidement sur plusieurs marchés étrangers.
La Maison George Goulet se voit ainsi décerner les brevets de fournisseur de la cour des Pays-Bas en 1879, de Sa Majesté la reine Victoria et du prince de Galles, futur Edouard VII en 1886, puis s’implante sur les marchés de l’Empire britannique.
A la mort de George Goulet en 1905, sous la houlette de son épouse et de Raoul de Bary, la Maison continue son essor et obtient successivement les brevets de fournisseurs de la cour d’Espagne, de Suède et de Hollande. Perfectionniste en affaires comme au quotidien, connu pour être toujours au volant d’une voiture rutilante, Raoul de Bary a su faire valoir sa minutie dans ses activités professionnelles.
En 1914, il est élu par ses pairs Président du Syndicat des Grandes Marques (SGM-1882).
Pendant la Grande Guerre qui ravage la ville de Reims, il perd son fils, tombé devant l’ennemi. Deux ans après l’Armistice, il décède à son tour, laissant à son beau-frère Charles Charbonneaux le soin de diriger la Maison George Goulet.