UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Champagne, la star du 7e art

Même les super-héros en boivent...

Le cinéma américain a inventé le genre des films de super-héros qui trouve son origine dans les Comics (bande-dessinée).
Ces personnages - souvent mi-humains, mi-surhumains - sont nombreux à apprécier le vin de Champagne qui comporte, lui aussi, une dimension surnaturelle ou quasi-divine…

Superman

Superman figure sans aucun doute parmi les super-héros les plus célèbres.
Il n’est pas un être humain mais apprécie les plaisirs terrestres. Dans Superman 2 (1980) de Richard Lester, il déclare sa flamme à Lois Lane avec des fleurs et une bouteille de Piper-Heidsieck.

JPEG - 430.4 ko
Margot Kidder et Christopher Reeve dans Superman 2 (1980) réalisé par Richard Lester
© Warner Bros / PictureLux / The Hollywood Archive / Alamy Stock Photo

Batman

Autre grand super-héros, Batman ou la chauve-souris, n’a en réalité aucun pouvoir. Il n’est autre que Bruce Wayne, un golden-boy vertueux décidé à faire ce qu’il pense être le bien. Grâce à un ensemble de gadgets, d’outils, de véhicules et de combinaisons lui permettant d’être quasi-invincible, il combat le mal… et se laisse aller à boire quelques coupes de champagne. Ainsi en est-il dans Batman (1989) de Tim Burton et, plus récemment, dans The Dark Knight : Le Chevalier noir (2008) de Christopher Nolan.

Iron Man

Tony Stark est aussi, tout comme Batman, un homme sans super-pouvoir.
Riche héritier d’un empire industriel, il conçoit une armure intelligente et indestructible, ce qui fait de lui un Iron Man. Parallèlement, il demeure toute sa vie un playboy qui ne rate jamais l’occasion d’ouvrir une bonne bouteille de champagne… le plus souvent en compagnie de jolies femmes. Dans Iron Man 2 (2010) de Jon Favreau, Robert Downey Jr. et Gwyneth Paltrow partagent ensemble quelques bulles.

JPEG - 1.2 Mo
Robert Downey Jr. et Gwyneth Paltrow dans Iron Man 2 (2010) réalisé par Jon Favreau
© Photo12 / 7e Art / Marvel Studios

Les « super-vilains »

Certains super-héros ne boivent pas. C’est le cas de Spider Man, Peter Parker étant, il est vrai, un peu jeune. En revanche, les « super-vilains » dégustent souvent du champagne selon le même schéma scénaristique : lorsqu’ils pensent avoir vaincu le héros, ils ouvrent une bouteille de champagne. Ils ont raison de s’offrir un moment de réconfort car leur chute n’est plus très loin. Entre autres exemples, ainsi en est-il dans Batman : Le Défi (1992) de Tim Burton. Lorsque Le Pingouin (Danny de Vito) pense s’être débarrassé de Batman, il cherche à séduire Catwoman (Michelle Pfeiffer) en ouvrant une bouteille de champagne. Ce geste lui sera fatal !

JPEG - 1.1 Mo
Danny de Vito et Michelle Pfeiffer dans Batman : Le Défi (1992) réalisé par Tim Burton
© Warner Bros / DC COMICS / PictureLux / The Hollywood archive / Alamy Stock Photo

Pour une lecture augmentée, flasher ou cliquer sur ce QR code :

PNG - 597 ko