UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 17 |


1209 - 1229

Croisade contre les Albigeois.

Histoire de France
Moyen-Âge

1206

Guillaume de Champlitte et Geoffroi de Villehardouin entreprennent la conquête de l’Achaïe (ou Morée).

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

Juin 1204

Blanche de Navarre constate une transaction après procès entre le chapitre Saint-Etienne de Troyes et les bourgeois de la ville. Le droit de douze deniers d’entrée par charrette de vin, accordé par Henri Ier le Libéral au chapitre, est réduit à quatre deniers pour les vins provenant du domaine et de la mouvance de Champagne.

Histoire des Vins de Champagne
Moyen-Âge

1202 - 1204

Quatrième Croisade, inspirée par le pape Innocent III.

Détournés de leur objectif par le doge de Venise Enrico Dandolo, ses chefs Baudouin IX, comte de Flandre, Boniface, marquis de Montferrat, et Simon de Montfort s’emparent de Constantinople. Quelques mois après l’assassinat de l’empereur Isaac II l’Ange, Baudouin IX revêt la dignité impériale.

C’est le début de l’Empire latin de Constantinople qui devait durer jusqu’en 1261, époque à laquelle les princes byzantins de la famille Commène recouvriront le trône.

Histoire de France
Moyen-Âge

Mai 1201

Thibaud IV le Posthume approuve la donation d’une dîme de vignes à Bouilly faite par son sergent Séier de Fontaines à la maladrerie de Troyes.

Histoire des Vins de Champagne
Moyen-Âge

1201 - 1222

Sous la sévère tutelle du roi de France Philippe II Auguste, Blanche de Navarre, veuve de Thibaud III, exerce la régence, le temps de la minorité de son fils Thibaud IV le Posthume (ou le Chansonnier).

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

Entre 1200 et 1270

En phase d’expansion rapide, la vigne gagne de nouveaux sites, au Nord de Reims et dans la vallée de l’Aisne.

Dans la partie la plus méridionale du diocèse de Reims, le vignoble couvre désormais tout le versant de la Montagne exposé au Sud, de Damery à Aigny.

Au-delà de la Marne, Épernay, Montfélix, Athis, Cramant, Chouilly et Cuis affirment ou confirment leur vocation viticole.

La carte démontre aussi la persistante vigueur du vignoble de la haute et de la basse Montagne, disposé en demi-cercle autour de Reims, de Cormicy au Nord-Ouest, à Verzy au Sud-Est.

Un phénomène d’une ampleur comparable s’observe dans la Vallée de l’Ardre, de Fismes et Courville jusqu’à Chaumuzy.

En fait, c’est au Nord d’un axe constitué par la voie romaine Laon-Reims-Châlons que se fait surtout sentir la marque d’implantations totalement nouvelles. La vigne gagne en importance dans la région entre Vesle et Aisne. Sans qu’on puisse parler de véritables terroirs viticoles, comme dans le Sud du diocèse, elle devient une activité importante dans plusieurs groupes de villages. Dans un rayon d’une dizaine de kilomètres autour de la cité archiépiscopale, la vigne fait son apparition à Brimont, Witry-lès-Reims, Berru et Nogent-l’Abesse.

Dans la Vallée de l’Aisne, les progrès de la vigne sont plus frappants encore. Au Nord, elle a conquis la région du Thour et d’Asfeld, qui s’est pourvue d’un réseau dense de pressoirs. A l’Est, elle est maintenant présente dans une vingtaine de villages du Tourteronnais et du Vouzinois. Partout, le vin produit est destiné à la consommation locale.

Le vignoble champenois connaît donc une expansion continue qui se manifeste dans toute la moitié Sud du diocèse de Reims, jusqu’à l’Aisne. Dans les zones de viticulture ancienne, cet essor se traduit par une intensification et par une généralisation de l’exploitation viticole. Les terroirs les mieux situés se spécialisent. Dans les plus célèbres d’entre eux, le vignoble couvre bientôt tous les sites favorables.

L’abbaye de Saint-Basle accroît ses possessions à Verzy, où elle achète à Jean de Terme ses droits sur Verzy (1214) ; où elle reçoit du curé de Villers-Marmery une vigne pour la pitance des moines (1230), achète encore des vignes (1257) et pour 45 livres fait renoncer l’abbé de Saint-Remi de Reims à ses revenus de Verzy et Villers-Marmery (1267).

Par achats ou donations, elle s’assure la haute main sur l’Est de la Montagne viticole, à Villers-Marmery, Verzenay, et en contre-bas aux Petites Loges, à Beaumont-sur-Vesle et Courmelois.

Histoire des Vins de Champagne
Moyen-Âge

1197 - 1202

Au décès accidentel de Henri II le Jeune, son frère Thibaud III lui succède à la tête du comté de Champagne.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

1190

Henri II le Jeune donne à l’abbaye de Scellières dix muids de froment, dix livres d’argent et seize setiers de vins de rente.

Histoire des Vins de Champagne
Moyen-Âge

1189 - 1192

Troisième Croisade, entreprise pour libérer Jérusalem à l’appel du pape Grégoire VIII.
Avant que des différends ne surgissent entre leurs chefs et ne viennent rompre leur unité, les armées de Philippe II Auguste, roi de France, et de Richard Ier Coeur de Lion, roi d’Angleterre réussissent à s’emparer de Saint-Jean-d’Acre, tandis que celle de Frédéric Ier Barberousse, empereur d’Allemagne, fait la conquête d’Iconium.

Histoire de France
Moyen-Âge

1189 - 1192

Henri II le Jeune et ses vassaux champenois se distinguent au siège de Saint-Jean d’Acre. Le comte se lie d’amitié avec Richard Ier Coeur de Lion et, ayant épousé Isabelle, reine de Jérusalem, il est acclamé par les barons français et anglais comme chef du royaume latin.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

9 avril 1189 - 24 mars 1190

Henri II le Jeune donne au prieuré de Saint-Jean-en-Châtel une partie de la vigne de Girard, frère de Milon de Bray.

Histoire des Vins de Champagne
Moyen-Âge

1187

A la bataille de Hattin, près du lac de Tibériade, les troupes turques et kurdes du sultan Saladin écrasent les forces chrétiennes, éprouvées par la soif. Les plus grands représentants de la chevalerie d’Orient sont faits prisonniers ou massacrés. Quatre mois plus tard, Jérusalem tombe entre les mains musulmanes.

Histoire de France
Moyen-Âge

1182 - 1197

Au décès de son père, Henri II le Jeune, fils de Henri Ier le Libéral et de Marie de France, lui succède à la tête du comté de Champagne.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

1182

L’archevêque Guillaume-aux-Blanches-Mains promulgue la charte de Reims et celle de Beaumont-en-Argonne.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

1181 - 1185

Ligue féodale contre Philippe II Auguste, formée par les comtes de Flandre et de Champagne, appuyés par les vassaux du Nord et de l’Est du royaume.

Au terme de luttes, escarmouches, intrigues et trahisons, l’affaire est réglée au Traité d’Amiens en juillet 1185. Le roi devient suzerain du Vermandois et reçoit confirmation de la possession d’Amiens et de l’Artois.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

1181

Henri Ier le Libéral accorde des franchises municipales à la ville de Bar-sur-Aube.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

1179 - 1223

Règne de Philippe II Auguste, fils de Louis VII le Jeune et d’Adèle de Champagne.

Histoire de France
Moyen-Âge

1er novembre 1179

Sacre de Philippe II Auguste à Reims.

Histoire de la Champagne
Moyen-Âge

24 mars 1174 - 12 avril 1175

Henri Ier le Libéral constate une transaction par laquelle l’abbaye de Larivour donne, à bail viager, une vigne à Roholde, femme de Robert de Deilon.

Histoire des Vins de Champagne
Moyen-Âge

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 17 |