UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 |


1688 - 1697

Guerre de la Ligue d’Augsbourg, formée par Guillaume III d’Orange-Nassau qui, entre autres griefs contre la France, ne pardonne pas à Louis XIV son intervention en faveur de Jacques II Stuart, roi d’Angleterre, d’Irlande et d’Ecosse. L’Europe entière, sauf le Danemark et la Turquie, est contre la France.

Les principaux faits de cette guerre sont : la victoire du maréchal de Luxembourg sur les Impériaux à Fleurus, celle de Catinat sur le duc de Savoie à Staffarde, la défaite navale de l’amiral de Tourville devant la flotte anglaise à La Hague ; les victoires du maréchal de Luxembourg sur Guillaume III d’Orange-Nassau à Steinkerque et Nerwinde, celle de Catinat sur le duc de Savoie à La Marsaille.

Malgré la gloire dont les armées françaises se sont convertes, le Traité de Ryswick ne laisse à la France que Strasbourg, de ses précédentes conquêtes, et reconnaît Guillaume III d’Orange-Nassau comme légitime roi d’Angleterre, d’Irlande et d’Ecosse.

Histoire de France
Siècle des Lumières

1686

Grâce à la présence de Colbert, qui représente dans le Conseil royal, la bourgeoisie rémoise du négoce et des offices, l’industrie textile champenoise est spécialement encouragée.

On dénombre 1.812 métiers à laine à Reims. Il y en a un assez grand nombre à Rethel, à Mézières et surtout à Sedan. L’Intendance de Champagne compte trois inspecteurs des manufactures fixés respectivement à Troyes, à Reims et à Sedan. L’industrie des toiles est également assez prospère. Pierre Chardon est chargé de créer et de développer l’industrie des dentelles. A Troyes, on essaie de rénover l’industrie des satins, dont la création a été ébauchée déjà sous le règne de Henri IV.

D’autres industries sont l’objet de la sollicitude gouvernementale. Les verreries de l’Argonne retrouvent leur activité. Une grande cristallerie fonctionne à Bayel, près de Bar-sur-Aube. Reims fabrique de la cire et des chandelles. Un entrepreneur nommé Gargan fonde à Châlons une manufacture de cuivre et de laiton. On fait venir du minerai de zinc des environs de Liège et de Namur et on débauche des ouvriers de cette région pour les attirer en Champagne. Les forges de Saint-Dizier et du Vallage travaillent pour l’artillerie royale et pour la marine.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

Vers 1685

Le perfectionnement du bouchage et l’emploi de bouchons en liège venus d’Espagne vont généraliser la pratique de la mise en bouteilles pour une partie des meilleurs vins, en attendant que les verriers de l’Argonne, à l’imitation de ceux d’Angleterre, fabriquent à la fin du siècle un verre noir et épais, autorisant le transport des vins de Champagne en bouteilles pour toute destination.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

18 octobre 1685

Révocation de l’Edit de Nantes, par l’Edit de Fontainebleau, qui décrète l’abolition du protestantisme.

Cette mesure dictée à Louis XIV, dit-on, par Mme de Maintenon, devait avoir des conséquences funestes pour la France, en ce qu’elle obligea à s’expatrier un très grand nombre d’artisans, d’industriels, de commerçants qui constituaient le fond de la société protestante, et qui portèrent à l’étranger, avec leur ressentiment contre Louis XIV, leurs industries, leur savoir professionnel, leurs aptitudes pratiques de toute sorte et leur probité.

Histoire de France
Siècle des Lumières

18 octobre 1685

L’industrie troyenne est durement frappée. Vitry-le-François perd, dit-on, près de 2.000 habitants. On signale, à Châlons, quelques conversions, mais le nombre des émigrés y est assez élevé. Saint-Dizier souffre beaucoup aussi ; des bourgeois, des maîtres de forges passent la frontière.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1682 - 1709

Dom Thierry Ruinart devient le collaborateur et le biographe du fondateur de la discussion historique, Dom Jean Mabillon, érudit de renommée universelle, à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, alors l’un des principaux centres d’études de la Chrétienté.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1681

Thomas Otway met en scène, dans sa pièce intitulée The Souldier’s Fortune, des exilés rentrant en Angleterre à la Restauration et « combattant la chaleur du jour par le champagne qui mousse ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1680 (ou 1681) - 1742

Jean Oudart, frère convers de la communauté des Bénédictins de l’abbaye de Saint-Pierre-aux -Monts de Châlons, de la même famille monastique que l’abbaye d’Hautvillers a la charge des vignes que l’abbaye possède à Pierry, Avize, Cramant, Chouilly et Épernay.

Sans qu’il soit possible de lui attribuer une quelconque initiative technique dans le développement des vins de Champagne, il a été tenu en grande estime en raison de la qualité qu’il a su donner à ses vins et Louis-Perrier a écrit dans son Mémoire sur le vin de Champagne : « Il faut aussi rappeler le nom de Frère Jean Oudart, dont la réputation de fin connaisseur n’était guère moins bien établie que celle de Dom Pérignon. il s’entendait à faire bien le vin et à le vendre bien ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières
Jean Oudart

1679

Jean-Baptiste de La Salle ouvre à Reims ses deux premières écoles pour les enfants pauvres.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1678

Mort du chanoine Nicolas Roland, fondateur de la Communauté rémoise des soeurs du Saint-Enfant Jésus.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1678

Dans Friendship in Fashion, Thomas Otway met en scène au premier acte de sa pièce, un buveur de champagne qui a presque vidé sa bouteille et se voit reprocher au troisième acte, d’avoir « abandonné le champagne », sa boisson favorite.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

8 avril 1677

Réponse des Champenois à l’attaque des Bourguignons lancée par Daniel Arbinet sous la forme d’une thèse titrée Donc le vin de Reims est le plus salubre de tous, soutenue devant la Faculté de Paris par Pierre Laurenceau.

Le vin de Reims y est qualifié comme la plus saine des boissons et l’auteur énumére toutes les qualités de ce nectar : pas d’ardeur à la gorge, pas d’inertie de l’esprit et de torpeur des sens, pas de migraine, de dérangements d’estomac, de douleurs d’entrailles. « Prenez-en le soir, écrit-il, et vous pourrez, le lendemain, frais et dispos, vaquer à vos occupations... ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1676

Sir George Etherege compose pour sa pièce The Man of Mode une chanson à la gloire du « champagne effervescent qui remet promptement en santé les pauvres amants languissants, les rend folâtres et joyeux et noie tous leurs chagrins ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

Vers 1675

La technique du verre est rénovée par l’Anglais Georges Ravenscroft qui met au point le fondant à l’oxyde de plomb.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1674

Comme Henri IV, Charles de Marguetel de Saint-Denis, marquis de Saint-Evremond, apprécie les vins d’Aÿ. Il écrit ce qui suit dans une lettre qu’il envoie au comte d’Olonne qui vient d’être exilé sur ses terres :

« Accommodez autant qu’il vous sera possible, votre goût à votre santé. N’épargnez aucune dépense pour avoir des vins de Champagne, fussiez-vous à deux cent lieues de Paris. Si vous me demandez lequel je préfère de tous les vins, sans me laisser aller à des modes de goûts qu’introduisent de faux délicats, je vous diroi que le vin d’Ay est le plus naturel de tous les vins, le plus sain, le plus épuré de toute senteur de terroir, et d’un agrément le plus exquis par son goût de pêche qui lui est particulier, et le premier, à mon avis, de tous les goûts. Léon X, Charles Quint, François premier, Henry VIII, avoient tous leur propre Maison dans Ay ou proche d’Ay, pour y faire plus curieusement leurs provisions. Parmi les plus grandes affaires du monde qu’eurent ces grands princes à démêler, avoir du vin d’Ay ne fut pas un des moindres de leurs soins ».

Il est possible qu’il y ait eu à Aÿ des vendangeoirs appartenant aux souverains de laRenaissance, mais plus probablement ceux-ci se contentèrent-ils d’y entretenir et de loger des pourvoyeurs chargés de s’y procurer des « vins de Rivière ».

Autre extrait significatif : « Les vins de Champagne sont les meilleurs. Ne poussez pas trop loin ceux d’Ay ; ne commencez pas trop tôt ceux de Reims. Le froid conserve les esprits des vins de Rivière, emporte le goût de terroir des vins de Montagne ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1672 - 1678

Guerre de Hollande, à cause de l’attitude offensante que le peuple et les dirigeants hollandais auraient eu envers Louis XIV, et l’élévation injustifiée des droits que les vins et les eaux-de-vie de France paient pour entrer en Hollande.

Les principaux faits de cette guerre sont le passage du Rhin par les troupes françaises, l’inondation de leur pays par les Hollandais, la conquête de la Franche-Comté, la victoire de Senef remportée par Condé sur Guillaume III d’Orange-Nassau, la campagne de Turenne en Alsace pour en chasser les Impériaux et la victoire navale de Stromboli remportée par Duquesne sur le célèbre amiral hollandais Ruyter.

Le Traité de Nimègue entérine la réunion de la Franche-Comté et de diverses villes des Pays-Bas à la France.

Histoire de France
Siècle des Lumières

Vers 1670

Les Archives municipales de Reims révèlent que des viticulteurs ont réussi à produire un «  gris », vin presque blanc de leurs raisins noirs. «  Vendangeant avec plus de précautions que jamais, ils arrêtent pour cela la cueillette à neuf ou dix heures du matin, avant que les rayons du soleil ne puissent amener la fermentation des grains ».

Ayant pris conscience des avantages de l’étanchéité du verre pour la conservation du vin, les Champenois commencent à le tirer en bouteilles pansues, par petites quantités, en bouchant avec un broquelet (cheville de bois garnie de filasse de chanvre, graissée avec du suif, de grosseur variable) fixé par une ficelle cerclant le goulot.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1669 - 1676

Mathieu Feydeau, curé janséniste de Vitry-le-François.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1669

Colbert règlemente la fabrication des draps et suscite l’opposition des fabricants rémois.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1669

Qu’ils soient rouges ou blancs, qu’ils proviennent de la Rivière, de la Montagne, ou d’autres régions de la Généralité de Châlons, les vins produits en Champagne sont définitivement connus comme « vins de Champagne ».

« Vive le pain de Gonesse, avec le bon vin de Paris, de Bourgogne, de Champagne... », écrit le célèbre médecin parisien Guy Patin à son ami Falconet, dans une lettre datée du 21 novembre.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 |