UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | ... | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | ... | 30 |


1922

Installation du premier feu tricolore parisien, au carrefour Rivoli-Sébastopol.

Histoire de France
Années folles

1922

Reconstruction du Parc des Sports de Reims.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1922

Propriétaire de 10 ha de vignes à Oger, Ferdinand Bonnet élabore et commercialise ses premières bouteilles, créant ainsi la maison de négoce en vins de Champagne F. Bonnet Père et Fils.

A 14 ans, Marcel Carré est embauché comme apprenti dans la maison Boizel : il y restera 51 ans et deviendra le chef de caves de René Boizel au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Lancement en petite quantité du « Crémant de Cramant » de la Société Vinicole de Champagne Successeur de G.H. Mumm et Cie, un « blanc de blancs » élaboré en demi-mousse à partir des raisins des meilleurs terroirs de Cramant et proposé à une sélection d’amateurs, d’où la réputation qui lui est faite d’être un champagne normalement réservé aux administrateurs de la maison…

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

7 novembre - 1er décembre 1921

Après deux ans et demi d’enquête et plus de trois semaines de procès, la Cour d’Assises de Versailles condamne à mort Henri Désiré Landru, pour le meurtre de 10 femmes. Il sera guillotiné le 25 février 1922.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

16 septembre 1921

Dans le but bien arrêté de faire du champagne à la manière des négociants, les dirigeants du Syndicat général des vignerons de la Champagne délimitée fondent à Dizy la Coopérative générale des vignerons, initialement dénommée « Société Coopérative vinicole de production et de vente des vins naturels et champagnisés de la Champagne viticole délimitée », sise aujourd’hui à Aÿ et plus connue sous le sigle C.O.G.E.V.I.

La formule de la coopérative régionale est choisie à la fois pour pouvoir réunir un nombre suffisant de souscripteurs, pour assurer la couverture des investissements, et pour disposer de vins de crus différents permettant de pratiquer l’assemblage comme le fait le Négoce.

Histoire de la Champagne
Années folles

4 août 1921

Première transmission téléphonique d’une image entre Paris et New-York, au moyen du bélinographe mis au point par Edouard Belin.

Histoire de France
Années folles

18 juillet 1921

Première inoculation à un enfant du bacille des Dr Calmette et Guérin (B.C.G.), vaccin préventif contre la tuberculose.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

15 juin 1921

L’ingénieur châlonnais Etienne Œhmichen réussit à faire décoller la première machine volante à envol vertical, prototype de l’hélicoptère, à 10 m de hauteur pendant 1 mn.

Histoire de France
Années folles

25 février, 11 mars et 1er juillet 1921

Des jugements par devant les tribunaux de Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine considèrent que l’Aube fait partie de la Champagne viticole.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

19 février 1921

Les généraux Louis Lyautey, Emile Fayolle et Louis Franchet d’Esperey sont promus maréchaux de France.

Histoire de France
Années folles

16 janvier 1921 - 12 janvier 1922

Septième ministère d’Aristide Briand.

Histoire de France
Années folles

1921

Introduction de l’acier inoxydable dans les fabriques de couteaux de Thiers.

Avec la rétrocession de l’Alsace et de la Lorraine et après les pertes humaines consécutives à la Première Guerre mondiale, la France compte désormais 39.210.000 habitants, au lieu des 39.605.000 recensés en 1911, une population à 53 % rurale.

Création du parfum Chanel N° 5.

Histoire de France
Années folles

1921

Avec 1.071.000 habitants, la population recensée en Champagne correspond à celle du début du XIXème siècle.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1921

Par un arrêt du Conseil d’Etat, Charles Roland obtient pour lui et ses descendants l’autorisation d’ajouter à son nom celui de sa mère, née Billecart.

Histoire de la Champagne
Années folles

1920 - 1945

Henri Lhopital décide de se lancer dans la manipulation et de commercialiser sa propre production, jetant ainsi les bases de la future maison de négoce en vins de Champagne J. de Telmont créée en 1954.
Subissant les effets contraires de la situation économique défavorable de l’Entre-Deux-Guerres, du stock à constituer, de la clientèle à créer et à convaincre par la qualité et le prix, les premiers tirages et les ventes de champagne sont extrêmement modestes, variant au hasard des récoltes et jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, de 2.000 à 5.000 bouteilles par an - la marque utilisée étant naturellement le nom patronymique de la famille.

Histoire de la Champagne
Années folles

1920 - 1944

Alfred Launois succède à René Launois son père, à la tête du champagne Launois Père et Fils.

Ses activités de producteur de raisins et de vendeur de vins en cercles ou sur lattes aux maisons G.H. Mumm et Cie et Krug et Cie étant interrompues par la crise économique des années 30, il fait ses premiers pas de manipulant (1931) et développe un embryon de clientèle particulière, jusqu’à la reprise des échanges commerciaux avec les maisons de négoce (1937).

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1920 - 1942

Après 44 années passées à la tête de la maison Abelé - Vander Veken - Henri Abelé, fils et arrière-petits-fils, successeur, Henri Abelé décide d’associer ses deux fils, Louis et Joseph Abelé, à la gestion de l’entreprise.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1920 - 1930

Tout en gardant sa vocation de vin de la célébration, le champagne retrouve tout naturellement sa place dans une vie de plaisir qui reprend son cours après la victoire de 1918 et s’exacerbe dans les années 20, par réaction contre les austérités d’une longue guerre.

Ses fidèles le retrouvent, mais de nouveaux adeptes lui viennent en foule : « stars » du spectacle, grandes figures du sport, profiteurs de guerre et autres nouveaux riches de toutes origines, dont il souligne la réussite, en France comme à l’étranger.

Si le champagne se boit toujours dans les boîtes de nuit de Montparnasse, au Boeuf sur le Toit, au Fouquet’s, chez Maxim’s, dans les soirées et les bals des hôtels particuliers, à Deauville, à Monza, sur la Riviera française comme italienne, il apprivoise des milieux plus modestes.

« Pratiquement réservé, il y a un siècle, à la consommation des privilégiés de la fortune, écrit Yves Gandon dans Champagne, le vin des rois, le roi des vins a graduellement subi une démocratisation qui ne lui a rien enlevé de sa noblesse. Il est seulement devenu le compagnon obligatoire de la joie et du plaisir, de l’amitié autant que de l’amour, sur la table de l’ajusteur comme sur celle du banquier, dans les restaurants de luxe comme dans les bouchons de la Villette. Il a étendu son empire sans galvauder le principe de sa souveraineté. »

Mise au point de la « méthode champenoise », telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui.

Les modifications essentielles portent sur la conduite de la première fermentation, d’une part, sur l’utilisation des levures, d’autre part.

Désormais, la vinification est conduite de telle sorte que le sucre naturel soit épuisé, en aérant le vin et en chauffant les celliers en fin de fermentation. Puis, toute la quantité de sucre requise pour la prise de mousse est ajoutée, déduction faite de celle qui pourrait tout de même rester dans le vin de première fermentation et qui est calculée par analyse chimique et par des procédés découlant toujours de la réduction François.

L’autre innovation importante est l’emploi systématique de levures sélectionnées cultivées, donnant des ferments sains, vigoureux, actifs, supprimant tout danger de prise de mousse insuffisante. Les levures que l’on utilise ont en outre la faculté de former un dépôt caséeux, aggloméré, qui facilite le remuage. Elles permettent également, si elles ont été acclimatées à la température de la cave, de faire des tirages toute l’année, le printemps restant cependant la saison la plus propice.

Evolution du dosage. Pour les distinguer des vins « secs », on qualifie désormais les vins plus dosés de « demi-secs » et de « demi-doux », voire même de « doux » pour les plus édulcorés. Le « brut » reste une exception rare.

La généralisation graduelle de l’emploi du bouchon aggloméré (la partie en contact avec le vin étant formé d’une ou plusieurs rondelles de liège de première qualité) permet de plus en plus la mécanisation de la production, donc l’abaissement des prix de revient.

Les muselets sont désormais montés à l’avance et munis d’un œillet.

Les surfaces greffées s’accroissent chaque année de 600 à 700 ha.

Histoire de France
Années folles

1920 - 1930

Les Années Folles.

Histoire de France
Années folles

4 juin 1920

Le Traité de Trianon, signé à Versailles entre les puissances alliées et la Hongrie, réduit celle-ci à un tiers de sa superficie de 1914 et fait passer sous domination étrangère environ 3 millions de Hongrois. La Slovaquie et la Ruthénie sont cédées à la Tchécoslovaquie, la Transsylvanie et le Banat oriental à la Roumanie, la Croatie, la Slavonie et le Banat occidental à la Yougoslavie, et une partie du Burgenland à l’Autriche.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

| 1 | ... | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | ... | 30 |