UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | 2 | 3 |


11 au 13 décembre 2015

Du 11 au 13 décembre, les Maisons d’Epernay Perrier-Jouët, Pol Roger, Vranken Demoiselle, Boizel, de Venoge, de Castellane se parent de leurs Habits de lumière pour la 16ème édition de cette manifestation.

Histoire de la Champagne
Mondialisation

Juillet 2011

S.A.S le Prince Albert II de Monaco et Mademoiselle Charlene Wittstock ont célébré leur mariage les 1er et 2 juillet 2011. Les festivités ont été accompagnées de la cuvée Belle Epoque, millésime 2002 de la maison PerrierJouët.

Histoire de la Champagne
Mondialisation

Mars 2011

La Maison Perrier-Jouët fête son bicentenaire.

A l’occasion de son bicentenaire, la prestigieuse Maison aux anémones de Gallé réunit sous la verrière des Beaux-Arts de Paris plus de deux cents célébrités venues du monde entier. La table est confiée au chef étoilé Jean-Louis Nomicos qui réinterprète le menu du dîner du centenaire de la Maison.

Histoire de la Champagne
Mondialisation

28 juillet 2005

Lionel Breton est nommé Directeur Général des Maisons Mumm, Perrier-Jouët et succède à Jean-Marie Barillère.

Histoire des Vins de Champagne
Mondialisation

26 juillet 2005

Absent en Champagne depuis la cession de Besserat de Bellefon en décembre 1990, le groupe français Pernod Ricard devient propriétaire des Maisons Mumm et Perrier Jouët grâce au rachat du Britannique Allied Domecq.

Histoire des Vins de Champagne
Mondialisation

Décembre 2000

Didier Suberbielle succède à Jean-Marie Lefèvre, à la tête de la maison Pommery et Greno.

Le groupe texan Hickx, Tate, Muse & Furst cède la maison Perrier-Jouët au groupe anglais Allied Domecq Sprits & Wine, numéro 2 des spiritueux dans le monde, dont l’objectif révélé est de développer la marque et l’image Perrier-Jouët au niveau international.

Le groupe texan Hickx, Tate, Muse & Furst cède également la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur au groupe anglais Allied Domecq Sprits & Wine, numéro 2 des spiritueux dans le monde.

Histoire des Vins de Champagne
Mondialisation

1999

En choisissant un artiste-peintre qui s’exprime pendant douze mois sur un thème renouvelé chaque année, le champagne Nicolas Feuillatte inaugure un partenariat avec des artistes contemporains. Les œuvres sont ensuite déclinées sur des cartes de vœux, des affiches ou des conditionnements.

Pour cette première année, le peintre Marie Thurmann entame une série graphique sur la notion de terroir.

Lancement de la cuvée « Boizel Sous-Bois » (1er millésime 1990), « un vin conçu avec une part majoritaire de grands pinots noirs, entièrement vinifié en fûts anciens de 205 l, selon les méthodes traditionnelles du début du siècle, afin de retrouver le goût des champagnes d’autrefois ».

Création du Trophée Gosset Celebris destiné à honorer les chefs et les sommeliers de Belgique et du Luxembourg, dont l’établissement propose la meilleure carte en vins de Champagne.

Création du Trophée de la Coiffe d’Or, décerné par la société Péchiney Emballage Alimentaire à l’issue d’un concours mettant aux prises les élèves des écoles de design de la région champenoise pour l’habillage d’un magnum de champagne.

Les expéditions de champagne produit dans l’aire d’appellation délimitée se chiffrent à 327.121.461 bouteilles (190.530.170 en France - 136.591.291 à l’exportation).

Moët Hennessy achète la Maison Krug et ses 19 ha de vignes à Rémy-Cointreau.

Le groupe Vranken achète la maison Henri Germain au groupe Frey.

Un groupe d’épargnants américains HMTF achète le groupe Mumm-Perrier-Jouët avec 275 ha de vignes au groupe canadien Seagram.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

Mai 1996

La maison De Venoge et Cie intègre la branche Champagne du groupe Rémy-Cointreau, aux côtés des maisons Krug, Piper-Heidsieck, Charles Heidsieck, F. Bonnet Père et Fils et de la marque « Princesse de France ».

Après avoir rempli avec succès différentes fonctions au sein de la maison Perrier-Jouët au cours des quinze années écoulées, Thierry Budin accède au poste de Pdg. Une idée force domine son projet d’entreprise : « améliorer ce qui a été fait dans le passé, pour que la maison monte encore en puissance ». Pour cela, il compte développer au niveau international (et plus particulièrement sur le marché nord-américain) l’identité de la marque au moyen de son décor floral.

Thierry Fluteau succède à Bernard Fluteau son père, à la tête de la maison Hérard et Fluteau.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

Octobre 1995

Prise de participation du groupe-Laurent-Perrier dans le capital de la maison Joseph Perrier Fils et Cie, à hauteur de 50,1 %. Ce partenariat financier permet à la marque châlonnaise de pérenniser son caractère familial et de conserver à ses vins leurs spécificités.

Pour fêter dignement le 10e anniversaire de l’achat de la maison Henri Abelé par le groupe Freixenet, un tableau aux six sujets - Venise, cité de la culture, le Casino de Monte-Carlo, culture d’une passion, le théâtre de Liceu, mecque barcelonaise de l’Opéra, Maxim’s, symbole mondial du grand restaurant, le Giorgio, autre restaurant rare sis à Calafell, face à la Méditerranée, et à Reims, la maison d’un ange qui veille sur tous les buveurs de champagne - signé par ses six auteurs -les peintres les plus côtés de la Catalogne : Emilia Castaneda, Antoni Vives Fierro, Rafael Griera, José Cruanas, Jorge Rollan et Jesus Casaus - sert de fil conducteur à une grande soirée parisienne de prestige dans les salons de l’Hôtel George V, devant plus de 400 invités, avant d’être baptisé au Crazy Horse voisin et de partir rejoindre la pinacothèque du Champagne Henri Abelé, à Reims.

A partir des meilleurs crus de son vignoble patrimonial, la maison Perrier-Jouët décide de concevoir une cuvée « Réserve Belle Epoque du Millénaire » millésime 1995, limitée à 2.000 jéroboams numérotés, ornés des célèbres anémones en arabesque dorées à l’or fin et au platine, vendus chacun sur souscription dans son coffret de hêtre. Chaque acquéreur sera invité à venir dîner et passer une nuit dans la Maison Belle Epoque, à Épernay, dans le courant de l’année 2000 ou 2001.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1989 - 1993

Après un quart de siècle passé à « ouvrir » au monde la maison Perrier-Jouët, en introduisant un nouveau concept du champagne basé sur la sensibilité du consommateur - et plus particulièrement des femmes dont on parlait moins jusqu’alors - concept qu’il a développé à travers la cuvée «  Belle Epoque », Pierre Ernst accède à la présidence de la maison.

Du patrimoine réuni par Michel Budin aux fins de constituer un musée rendant hommage à l’Art nouveau, il fait une guest-house hors du temps et si présente à la fois, véritable écrin à la mesure de la cuvée « Belle Epoque ».

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1983

Achat de la maison de cognac Charles Lafitte et Cie et création du champagne éponyme, par Paul-François Vranken.

Acquisition par la Société Coopérative de Producteurs des Grands Terroirs de la Champagne de la propriété de la Société Marco, sise au numéro 73 bis de la rue Jacquart à Reims, sur l’emplacement de laquelle est construit un bâtiment à usage de cuverie, équipé de cuves inox thermorégulées de 360 hl distribuées par module de 12 cuves.

L’année 1983 marque le début d’une longue période d’investissements pratiquement ininterrompue depuis et reflète bien la volonté de la coopérative d’utiliser pour son cycle d’élaboration, les meilleurs outils possibles.

Prise de participation du groupe Laurent-Perrier à hauteur de 34 % du capital de la maison De Castellane, portée à 78 % en 1996, puis à 100 % en 1999.

En association avec la société Joseph E. Seagram & Sons, la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur crée aux Etats-Unis la société Domaine Mumm Inc., dans le but de produire un vin mousseux de grande qualité issu de raisins de la Napa Valley, en Californie.

En créant le concept de la « Taittinger Collection », Claude Taittinger, président de la marque éponyme, demande à quelques-uns des artistes les plus reconnus de notre temps d’évoquer le vin de Champagne et ses mythes et, ce faisant, de nous parler d’eux-mêmes. Chaque «  bouteille-oeuvre d’art », au tirage limité à quelques milliers d’exemplaires, renferme un champagne millésimé de grande qualité.

La première : celle de Victor Vasarely, « magicien » de l’art optique, célèbre dans le monde entier pour ses Végas (motifs géométriques créant une illusion de relief), intitulée «  Au vin de Champagne, toujours recommencé », abrite le millésime 1978.

Lancement de la cuvée « Belle Epoque Rosé » de la maison Perrier-Jouët (1er millésime 1978), au cours d’un déjeuner de presse chez Lucas-Carton.

La maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur signe un contrat lui donnant pour 10 ans l’exclusivité du parrainage de l’Admiral’s Cup, véritable championnat du monde de la course au large, qui devient pour l’occasion la « Champagne Mumm Admiral’s Cup ».

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1971

Introduction en Bourse de la maison Piper-Heidsieck.

La maison Krug et Cie se porte acquéreur du « Clos du Mesnil », vignoble de 1 ha 85, enchâssé aujourd’hui en plein cœur du village du Mesnil-sur-Oger.

Afin de pouvoir loger les stocks accumulés pour répondre à la demande de sa clientèle et à celle de ses collègues négociants, Gaston Burtin fait creuser, au numéro 22 de la rue Maurice Cerveaux à Épernay, une énorme excavation de 35 m de profondeur, dans laquelle il fait construire 9 étages de caves, portant la longueur totale des galeries de la maison Marne & Champagne à 12 km.

Pour coordonner la gestion et l’exploitation de son vignoble et celui de la maison Perrier-Jouët, la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur crée le Groupement champenois d’exploitation viticole (G.C.E.V.), dont la compétence s’étend dès l’année suivante au vignoble de la maison Heidsieck et Cie Monopole. Mais chaque maison reçoit aux vendanges les moûts provenant des vignes dont elle est propriétaire.

Afin d’approfondir les connaissances des relations entre sol, climat et plantes, facteurs primordiaux pour l’obtention d’un raisin de grande qualité, création du Groupement d’Intérêt Economique Mumm & Perrier-Jouët Vignobles et Recherches, chargé de travailler en partenariat scientifique et technique avec les acteurs de la recherche publique (INRA, CNRS, Universités, etc.) ou para-publiques (INC, ONIVINS, ENTAV, tec.).

La Coopérative Vinicole de la Vallée de la Marne (COVAMA) rachète la maison Pannier qui l’a accueillie à ses débuts. La production atteint alors 300.000 bouteilles par an.

Sous l’égide d’Henri Macquart, 41 groupements de producteurs créent à Chouilly une très importante union de coopératives : le Centre vinicole de la Champagne, pour répondre à un triple objectif : pallier l’insuffisance de stockage durement ressentie par la profession lors de la récolte prolifique de 1970, donner ensuite la possibilité de faire traiter son vin par les meilleurs techniciens es vinification et offrir enfin des prestations de haut niveau à un prix très compétitif.

Avec l’achat des parts détenues par les familles Armand et Gauthier-Pommery, la participation de la maison Moët & Chandon dans le capital social de la maison Pommery et Greno s’élève désormais à 12,26 %.

Afin d’être sûre de pouvoir continuer à assurer la pérennité d’une marque dont elle se sent plus dépositaire que propriétaire, la famille Krug se rapproche du groupe Rémy-Martin.

Bernard Launois succède à René Launois son père, à la tête du champagne Launois Père et Fils, développe un nouveau type d’accueil à la propriété et incite clients et visiteurs à se déplacer pour connaître la Champagne, ses vins et ses traditions..

Création du service de distribution des C.R.D. banalisées au Syndicat général des vignerons de la Champagne.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1969

Jean-Paul Brice, Pierre Martin et Raynald Tritant reprennent les propriétés de famille et choisissent pour marque commerciale « Barancourt », un vieux nom de Bouzy pris sur une famille de viticulteurs, dont le dernier représentant s’est éteint en 1941, faisant ainsi renaître un patronyme qui a longtemps contribué à la renommée du terroir local.

Au cours des années qui suivent, les trois associés vont accroître la superficie de leur vignoble et développer des activités de prestations de service, tels le pressurage et la vinification.

Ses caves du Mesnil-sur-Oger et ses bureaux d’Épernay devenus insuffisants, la maison A.G. Jeanmaire déménage au numéro 21 de la rue Jeanne d’Arc, à Châlons-sur-Marne.

Mise en place du Groupement des Employeurs du Vignoble et de la Convention Collective.

Première française : un dessin animé est entièrement réalisé par des élèves de l’École des Beaux-Arts. D’une durée de 11 mn, le film le Champagne digne d’un Dom a nécessité 7.920 dessins.

A l’occasion de la fête donnée à l’Alcazar de Paris pour les 70 ans de Duke Ellington, lancement de la cuvée « Belle Epoque » de la maison Perrier-Jouët (1er millésime 1964), « confectionnée » en augmentant la quantité de chardonnay du célèbre vignoble de Cramant présent dans l’assemblage et en donnant au vin un vieillissement en bouteille de cinq ans de cave.

Lancement de la cuvée « Joyau de France » de la maison Boizel (1er millésime 1961), élaborée à partir d’une sélection de raisins nobles privilégiant la prééminence des grands pinots noirs.

Lancement de la cuvée « René Lalou » de la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur, dédiée à l’homme qui a présidé pendant plus d’un demi-siècle aux destinées de l’entreprise, et produite à partir d’un assemblage où les grands pinots noirs de la Montagne de Reims sont majoritaires.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1960

La maison Abel Lepitre et Fils rachète aux Grandes Marques Champenoises les marques « George et Henry Goulet », « Girard et Cie », « Gustave Gibert et Gravet », puis s’associe avec la Société des Grands Champagnes de Reims.

Afin de rationaliser son outil de commercialisation, Jacques Lepitre crée la société « Europe Distribution » chargée de la distribution sur le plan national de spiritueux d’origines française et étrangère.

A la disparition accidentelle de son frère François, Claude Taittinger prend en charge la gestion de la maison Taittinger, n’ayant cesse d’en développer le vignoble, l’image de marque et les marchés au fil des années.

La maison Renaudin Bollinger et Cie change sa raison sociale en « J. Bollinger ».

Bernard Voirin et Nicole Desmoulins s’unissent et créent leur propre marque de champagne, perpétuant ainsi le métier de leurs parents. Etablis en société civile d’exploitation viticole avec leurs enfants, ils exploitent en commun 9 ha de vignes réparties sur les communes de Chouilly, Verneuil et Mont-Saint-Père.

Surnommé « le Bottin de la Champagne » pour sa connaissance détaillée du monde viticole champenois, Paul Morize crée aux Riceys l’embryon du champagne Morize Père et Fils, aujourd’hui dirigée par ses fils Alain et Guy. Il achète et déboise des terres anciennement consacrées à la vigne, mais revenues alors en friches, commence à replanter et à mettre en culture un petit vignoble, appelé à lui fournir
la matière première à ses premières cuvées.

Par l’intermédiaire du groupe Mumm et Cie, le groupe canadien Seagram Distillers Corporation Ltd s’assure le contrôle à 100 % de la maison Perrier-Jouët.

Les moyens financiers nouveaux offerts par son intégration dans le groupe Seagram Distillers Corporation Ltd permettent à la maison Perrier-Jouët d’augmenter sa production, de moderniser son outil de production, de diversifier ses cuvées et de s’implanter sur le marché américain pour devenir une des marques leader du champagne.

Les expéditions de champagne produit dans l’aire d’appellation délimitée se chiffrent à 49.265.501 bouteilles (35.356.579 en France - 13.908.922 à l’exportation).

Les surfaces en production de l’A.O.C. « Champagne » sont de 11.873 ha.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1959

La CDC (Dubonnet-Cinzano) (qui passera rapidement sous le contrôle de Pernod Ricard) achète les Maisons Besserat de Bellefon et A. Salon et Cie présidées par Paul Bergeot (également Président de la Tripartite).

Acquisition des caves Henri Goulet, rue Jacquart à Reims, par la Société Coopérative des Grands Crus de la Champagne, alors à la recherche de locaux plus spacieux pour faire face à l’entrée de nouveaux sociétaires et au développement de ses activités.

Constitution du groupe Mumm et Cie : la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur prend une participation de 79 % dans le capital de la maison Perrier-Jouët. Une convention unifie entre les deux sociétés l’exploitation des vignobles et l’utilisation des matériels et des immeubles, ainsi que les dépenses de mise en valeur.

Mise en place du premier contrat interprofessionnel fixant le prix du kg de raisin, garantissant aux vignerons engagés la vente de leurs raisins dans la limite de leur engagement et régissant les modalités de transaction entre vignerons et négociants, conclu pour une période de 8 ans.

Création de la Société d’intervention de la Champagne viticole, chargée en année de récolte pléthorique de gérer la différence entre la masse des engagements de vente des vignerons et celle des engagements d’achat des négociants (achat des raisins excédentaires, paiement de ceux-ci, des frais de pressurage et des commissions, etc.)

Création de la cuvée « William Deutz », dédiée au fondateur de la maison Deutz et Geldermann et composée sur les bases « d’une sélection idéale du millésime, des crus et à l’intérieur de chaque cru : des meilleures vignes ».

Hommage rendu à l’inspirateur de la Maison Ruinart, les cuvées millésimées Dom Ruinart naissent en 1959 mais ne seront commercialisées qu’en 1966, après sept ans de maturation dans les crayères. Aussi précieuses que prestigieuses, elles couronnent les meilleures années de récolte, des millésimes élus entre tous pour leur qualité. Les cuvées Dom Ruinart se composent exclusivement des raisins de Grands Crus aussi rares qu’exclusifs, issus de la Côte de Blancs et de la Montagne de Reims, Avize, le MesnilSillery... Des villages aux noms réputés pour des cuvées qui symbolisent plus que jamais la quintessence de l’art du champagne Plus qu’un vin, la cuvée Dom Ruinart blanc de blancs est le produit d’une rencontre rare entre l’homme et la nature.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1958 - 1983

Connu dans toute la profession comme un excellent vinificateur et un « nez prodigieux », ayant un sens exacerbé de la qualité et une grande connaissance du monde champenois, Michel Budin devient le directeur technique de la maison Perrier-Jouët.

Homme pragmatique et doué de remarquables facultés d’adaption, il sera le grand gardien de la tradition champenoise chez Perrier-Jouët et le complément idéal de Pierre Ernst, pendant près d’un quart de siècle.

Passionné d’histoire, il sera également à l’origine de la plupart des achats mobiliers et décoratifs de la maison Belle Epoque, dont il voulait faire un musée à la gloire des maîtres de l’Art nouveau, guidé dans ses choix par les experts Jean-Pierre Camard et Félix Marcilhac.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1949- 1958

Après un stage d’apprentissage dans la maison Ayala et Cie, Michel Budin commence sa carrière auprès de son père, comme directeur commercial de Perrier-Jouët.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

21 mars 1939

Parmi les vins servis lors du dîner de gala offert par S.M. le Roi Georges VI d’Angleterre au président de la République française Albert Lebrun, figurent du Château-Brion 1904, du Perrier-Jouët 1911 et du Château Yquem 1921.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1934 -1959

Après les décès successifs d’Alexandre Girard-Amiot (en 1933), puis de René Gallice (en 1935), Louis Budin leur succède à la tête de la maison Perrier-Jouët.

Sa principale tâche consiste à construire un véritable réseau commercial, pour diversifier la clientèle étrangère et partir à la conquête du marché français jusque-là laissé de côté.

Tout un système de distribution est mis en place, incluant voyageurs de commerce et distributeurs locaux chargés de prospecter et de vendre dans les épiceries et les débits de vin, les bars, les hôtels, les restaurants et les boîtes de nuit, sur les grands paquebots, dans les casinos et les maisons de tolérance, rabais et réclame.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1925

Ernest-Emile Rapeneau élabore et commercialise ses premiers vins de Champagne, créant ainsi la maison E. Rapeneau, à Épernay.

La maison Kunkelmann et Cie, seule propriétaire des marques « Heidsieck » et « Piper-Heidsieck », adopte la forme juridique d’une S.A.

A Épernay, le faubourg de la Folie, devenu au fil de l’Histoire le faubourg du Commerce et la rue du Commerce, acquiert sa dénomination moderne d’avenue de Champagne.

Dans Champagne, Yves Gandon en trace le portrait suivant :

« L’avenue de Champagne, à Épernay, est assurément la seule voie en France à rassembler, sur un parcours en somme restreint, tant de noms à qui notre pays doit, à l’égard du goût, une renommée universelle. L’armorial du vignoble s’y trouve, en effet, représenté par plusieurs maisons, dont plusieurs ont dépassé les cent ans d’âge, et dont Moët & Chandon, Perrier-Jouët, Pol Roger, De Venoge ne sont pas les moindres. […]

« Il flotte dans cette avenue […] la sorte de recueillement ailé qui saisit l’esprit et le cœur à la révélation de toute chose parfaite. »

Dans Montmartre en 1925, un chroniqueur de cette époque, Jean Gravigny, fin œnologue et homme de plaisirs, sacre «  Louis Roederer, l’un des plus grands rois du Champagne » :

« Ses vignobles donnent les meilleurs crus. Tous les éléments qui entrent dans les cuvées sont de premier ordre. A boire les yeux fermés dans l’attitude de l’extase, après avoir soigneusement préparé votre palais à la dégustation par un biscuit rose de Reims. Dans vos fêtes de nuit, honorez Louis Roederer abondamment et sans crainte. »

Le Comité de propagande des vins de Champagne reçoit le lord-maire de Londres et, en raison du goût des Anglais pour les champagnes anciens, il n’est servi au cours des différentes réceptions que des millésimes antérieurs à 1914 :

-  1903 : Delbeck et Cie, Krug et Cie ;

-  1904 : Werlé et Cie, successeurs de Veuve Clicquot-Ponsardin, Deutz et Geldermann, Pommery et Greno ;

-  1906 : Ayala et Cie, Vve Binet et Fils et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Heidsieck et Cie Monopole, George Goulet, Ernest Irroy et Cie, G.H. Mumm et Cie, Perrier-Jouët et Pol Roger et Cie ;

-  1911 : Charles Heidsieck, Joseph Perrier Fils et Cie, Lanson Père et Fils, De Montebello et De Saint-Marceaux.

Les surfaces en production de la future A.O.C. « Champagne » sont de 11.551 ha.

Histoire de France
Années folles

| 1 | 2 | 3 |