UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | 2 | 3 |


1891

Le prix moyen de la bouteille de vin mousseux de Champagne prise chez le producteur est de 5 francs.

Dans la Notice sur le vin de Champagne de la maison Pommery et Greno, on lit qu’aux Etats-Unis, on commence à demander des vins presque aussi « secs » qu’en Angleterre.

Histoire de France
République

18 - 19 mars 1890

Rappelée à Dieu le jour de son anniversaire, Madame Pommery bénéficie de funérailles magnifiques, imposantes de majesté et de simplicité, organisées par la ville de Reims.

Conformément aux dispositions testamentaires, Henry Vasnier prend la direction effective de la maison Pommery et Greno, Louis-Alexandre Pommery et sa sœur Louise, marquise de Polignac, étant gérants.

« Homme calme, froid, podéré, imbu du sens des réalités, dira de lui plus tard Melchior de Polignac, il complétait admirablement Mme Pommery qui, elle, possédait au suprême degré le goût du risque et des solutions audacieuses. »

Histoire des Vins de Champagne
République

1885

En récompense de ses 37 années de bons et loyaux services, Henry Vasnier devient l’associé de Madame Pommery, avant de prendre la direction effective de la maison Pommery et Greno à la mort de la grande dame - Louis-Alexandre Pommery et sa sœur Louise, marquise de Polignac, étant gérants.

Création à Vertus d’un Syndicat viticole chargé de discuter avec les négociants le prix du raisin dans ce cru.

Pour le centenaire de sa maison, Ferdinand Théodore Kunkelmann commande au célèbre joaillier du tsar de Russie, Carl Fabergé, une composition de diamants, or blanc et jaune, et lapis-lazulli, destinée à orner la cuvée spéciale élaborée à l’occasion de cet anniversaire.

Dans le Charivari, la maison Testulat-Brouleau se fait le précurseur de la publicité rédactionnelle avec quelques insertions novatrices.

Pour les quinze dernières années du siècle, la moyenne à l’hectare des rendements s’établit dans les vignes destinées à l’élaboration du vin mousseux de Champagne à 3.675 kg, soit 24,5 hl.

Histoire de France
République

1883

Dans l’Enquête sur la vigne, on lit au tableau récapitulatif de l’arrondissement de Sainte-Menehould, que « les vignes disparaissent de jour en jour parce qu’elles ne donnent plus que du déficit et que le produit n’a aucune importance commerciale ». (700 ha de vignes en 1800, 127 en 1880, 3 en 1900).

Avec des ventes qui s’élèvent à 243.000 bouteilles, la maison Louis Roederer occupe la quatrième place sur le marché américain du champagne, derrière G.-H. Mumm et Cie (1.000.000 de bouteilles), Piper-Heidsieck (624.000 bouteilles), Pommery et Greno (396.000 bouteilles), mais devant Veuve Clicquot-Ponsardin (216.000 bouteilles).

Histoire de France
République

4 novembre 1882

A l’initiative des dirigeants des maisons Heidsieck et Cie, Giesler et Cie et G.H.Mumm et Cie, est constitué à Reims le Syndicat du Commerce des vins de Champagne, dont l’existence officielle sera reconnue par la loi du 21 mars 1884 autorisant la création des syndicats professionnels.

Selon ses statuts, il a pour but « de protéger, tant en France qu’à l’étranger, le commerce des vins mousseux de Champagne, de défendre les intérêts généraux de ce commerce en France dans l’examen des questions d’octroi, de régie, de tarifs, de transports, de propriété industrielle, c’est-à-dire de marques, noms de commerce, lieux d’origine, etc., […] à l’étranger dans l’examen des questions de tarifs internationaux, de douane, de propriété industrielle, de contrefaçons tant de marques que de produits, et de toutes autres fraudes… ».

Les maisons présentes à la réunion fondatrice présidée par Florens Walbaum, assisté d’Edouard Werlé, sont : Charles Arnould de Heidelberger, Barnett et Fils, Veuve Binet Fils et Cie, E. Bourgeois, Burchard Delbeck et Cie, Gondelle et Cie, Veuve Henry Goulet et Fils, Charles Heidsieck, Henriot et Cie, Ernest Irroy et Cie, Krug et Cie, Lanson Père et Fils, G.H. Mumm et Cie, Veuve Pommery Fils et Cie, Werlé et Cie, Ayala et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Deutz et Geldermann, Alfred de Montebello et Cie, Chandon et Cie, Pol Roger et Cie, Charles de Cazanove, Giesler et Cie, Lecureux et Cie, G. Loche, Fréminet et Fils, Heidsieck et Cie,

A la fin de l’année, 54 maisons figurent au nombre des adhérents du Syndicat du commerce des vins de Champagne.

Histoire des Vins de Champagne
République

24 octobre 1877

Le Pol Roger « cuvée C » 1874 (à 3 % de dosage), peu connu des amateurs de champagne, prend la première place, devant les vins des maisons Pommery et Greno, Deutz et Geldermann et Irroy, lors d’une grande dégustation de 1874 réalisée ce jour, à Londres.

Non seulement, les retombées au niveau des ventes ne se font guère attendre, mais le millésime 1874 assied la réputation naissante de la marque en Angleterre.

Histoire de France
République

30 juin et 5 juillet 1856

Alexandre-Louis Pommery remplace André Wybert, associé de Narcisse Greno et fonde la société Pommery et Greno au capital de 150.000 francs, avec pour siège le 7 de la rue Vauthier le Noir à Reims, les bouteilles de vins de Champagne remplaçant les balles de laine.

Histoire de France
Restauration

1er juillet 1851

Grâce à un apport en capital de 47.366 francs fait par sa mère et à la caution que celle-ci donne pour garantir d’éventuelles dettes, Pol Roger peut officiellement constituer la maison de négoce en vins de Champagne Pol Roger et Cie.

Au cours de ses premières années d’activité, Pol Roger consacre toute son énergie à élaborer des vins de qualité, à des prix raisonnables, expédiés avec soin et accompagnés de recommandations pour la consommation. De solides principes commerciaux encore en usage aujourd’hui.

En dehors de la clientèle française et interna tionale qu’il se constitue peu à peu, Pol Roger produit des vins « tranquilles », des vins « sur lattes », et des vins dégorgés et dosés, pour le compte d’autres maisons de Champagne.

De 1851 à 1890, on retrouve dans les carnets de commande de la société les noms de :
Ayala et Cie, Besserat de Bellefon, Billecart-Salmon, Bouche Fils et Drouez, Canard-Duchêne, Delamotte, Delbeck, De Saint Marceaux et Cie, Deutz et Geldermann, De Venoge, G.H. Mumm et Cie, Jacquesson et Fils, Joseph Perrier Fils et Cie, Kunkelmann et Cie, Lanson Père et Fils, Moët & Chandon, Perrier-Jouët et Cie, Pommery et Greno, Ruinart, Théophile Roederer et Cie…

Histoire des Vins de Champagne
Restauration

1848

Constant Harlin décide de devenir négociant en vins de Champagne et acquiert à Tours- sur-Marne, dont il est originaire, caves et bâtiments situés avenue de Champagne, destinés à donner naissance à la maison A. Chauvet.

Un marchand de vins londonien, M. Burne, demande à la maison Perrier-Jouët et Cie de lui envoyer sa cuvée 1846 sans aucun dosage, afin de la vendre comme grand vin de table, plus facilement que le vin mousseux de Champagne vendu habituellement dans la catégorie des vins de dessert, dans laquelle il se heurte à la concurrence du porto et du madère.

Le résultat est un échec, dû en partie au fait de l’absence totale d’addition de sucre, alors que l’opération aurait pu réussir si le vin avait été légèrement dosé.

Il faudra attendre près de trois décennies pour que la cuvée 1874 de la maison Pommery et Greno s’impose et que le vin mousseux de Champagne de qualité «  brut » conquiert définitivement le marché anglais.

La première machine Maurice à boucher les bouteilles voit le jour.

Lancement de la cuvée « Goldlack » de la maison Lambry, Geldermann et Deutz, élaborés à partir de différents vins de qualité supérieure achetés probablement sur lattes.

Histoire de France
Restauration

1846

Paul Crochet fait creuser à Ambonnay un réseau de 22 mètres de caves, pour stocker des vins de Champagne qu’il commercialise d’abord sous sa marque éponyme, avant qu’elle ne devienne la maison de négoce en vins de Champagne H. Petitjean et Cie, sous l’impulsion de Henri Petitjean, son gendre.

Dans Origine et développement du commerce du vin de Champagne, Armand Maizière chiffre à 120 au total le nombre de maisons, petites et grandes, se livrant au négoce des vins de Champagne.

Un livre sur Reims et sa région, - publié seulement trois ans après la naissance de la maison Krug et Cie - établit une liste des maisons de champagne les plus importantes et cite celle-ci au milieu d’autres noms connus de tous : Delbeck et Cie, Lanson Père et Fils, Pommery et Greno.

Dans le tome III de son Etude des Vignobles de France, pour servir à l’enseignement mutuel de la viticulture et de la vinification françaises, le Dr Jules Guyot écrit que dans les vignes destinées à l’élaboration du vin mousseux de Champagne (environ 4.500 ha à cette date), le rendement à l’hectare s’établit raisonnablement à 20 hl.

Histoire des Vins de Champagne
Restauration

1836

Création à Cramant d’une modeste entreprise de négoce en vins de Champagne à laquelle le fondateur Philippe Bourlon donne son nom.
Y entre bientôt un certain Eugène , qui épouse sa fille...

Narcisse Greno prend le contrôle d’une petite affaire rémoise de négoce en vins de Champagne dénommée Dubois-Gosset, appelée à devenir en 1858 la maison Pommery et Greno.

Louis Roederer engage Hugues Krafft, un agent de commerce d’origine autrichienne, pour développer ses ventes à l’étranger. Un choix judicieux voire capital.
Polyglotte et voyageur infatigable, l’homme sait traiter des affaires en six langues, dont le russe, l’anglais et l’allemand. Ajoutées à un esprit pionnier et téméraire, ses remarquables compétences vont contribuer à la percée de la maison Louis Roederer sur le marché russe et à son rayonnement international.

La figure légendaire de Dom Pérignon doit beaucoup au Mémoire sur les vins de Champagne de l’avocat J. P. Louis, époux de Virginie Perrier. On allait dès lors attribuer au moine de Hautvillers toutes sortes d’innovations : du bouchon de liège à la flûte, du collage des vins au dépotage par siphonnage...

Histoire des Vins de Champagne
Restauration

| 1 | 2 | 3 |