UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :


1997

Didier Depond succède à Bertrand de Fleurian au poste de directeur général des maisons A. Salon et Cie et Delamotte Père et Fils.

Patrick Besserat succède à Christian Besserat son père, à la tête de la maison De Méric. De suite, il initie un programme d’investissements portant sur la réalisation d’une nouvelle cuverie et l’acquisition de soixante fûts de chêne.

Descendant d’une lignée de viticulteurs, Alain Soutiran rompt la tradition familiale, en adoptant le statut de négociant-manipulant, pour avoir accès aux approvisionnements complémentaires en raisins et pouvoir ainsi satisfaire à l’expansion de ses affaires, créant ainsi la maison de négoce en vins de Champagne Soutiran-Pelletier, à Ambonnay.

Commerçante avisée, sa fille Valérie Renaux conçoit parallèlement une petite boutique, baptisée « la Palette de Bacchus », qui distribue quelques excellents champagnes de récoltants-manipulants et de grandes marques réputées, ainsi que les spécialités champenoises traditionnelles : biscuits de Reims, chocolats, vins tranquilles, alcools et liqueurs de Champagne, et un assortiment d’accessoires du vin. Un bar-dégustation et un salon de réception sont à la disposition des visiteurs pour les accompagner au mieux de leur choix.

Rachat de la maison Mansard-Baillet par la famille Rapeneau.

Lancement des cuvées Brut Réserve « Mises en Cave en 1992, 1993 et 1994 par notre Chef de Caves » de la maison Charles Heidsieck

Pour la première fois, une Maison de champagne décide de donner un point de repère précis aux consommateurs sur le vieillissement de son champagne non millésimé. Avec cette innovation majeure qui se traduit par l’apposition d’un médaillon figurant cette information sur la bouteille, elle démontre et réaffirme que ses champagnes sont de grands vins, qui se bonifient en vieillissant.

Mise en vente du premier coffret Sur les traces des comtes de Champagne (600 exemplaires pour le monde entier) qui contient une bouteille de « Comtes de Champagne Blanc de Blancs » millésime 1990, une bouteille de « Comtes de Champagne Rosé » millésime 1993 et le premier des dix albums que la maison Taittinger entend consacrer aux trésors médiévaux de la principauté champenoise. Réalisé par Raymond Depardon (pour un reportage photographique en noir et blanc) et par Patrick Demouy (pour le texte), le premier tome concerne la ville de Provins.

Création du Trophée Ruinart du Meilleur Sommelier d’Autriche et de Belgique.

Création du Prix Marie Stuart destiné à récompenser la Meilleure Sommelière de l’année.
Le groupe Vranken achète au groupe Mumm la maison Heidsieck & C° Monopole, avec 22 ha de vignes.
Le groupe BCC (Boizel, Chanoine) achète les maisons Philipponnat et Abel Lepitre à la Société Bordelaise Marie Brizard.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1992 - 1997

Bertrand de Fleurian est nommé directeur général des maisons A. Salon et Cie et Delamotte Père et Fils.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

29 septembre 1988

Acquisition de la maison A. Salon et Cie par le groupe Laurent-Perrier.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1976

Courtier en vins de Champagne, Alain Thiénot reprend la maison Edouard Besserat et crée au numéro 14 de la rue des Moissons à Reims, la société d’élaboration et de négoce Castille, appelée à devenir la maison Alain Thiénot en 1985.

Pernod Ricard achète (à la suite d’une offre publique d’achat lancée sur la société Cusenier) les Maisons Besserat de Bellefon et A. Salon et Cie.

La maison Lanson Père et Fils prend le contrôle de la maison Massé, dont les installations au numéro 48 de la rue de Courlancy jouxtent les siennes.

Création à Vertus de la maison Vranken et de la marque du même nom, par Paul-François Vranken.

Deuxième mise en œuvre de la Société d’Intervention dans le cadre de la vendange.

La maison Pol Roger et Cie décide d’élargir la gamme de ses champagnes proposés à la vente, en mettant sur le marché une cuvée de prestige, composée de 50 % de pinot noir et de 50 % de chardonnay : « La Réserve Spéciale Cuvée PR Millésimée » (1er millésime 1971).

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1963

Création à Château-Thierry de la Coopérative vinicole de la Vallée de la Marne (COVAMA), par Maurice Rahaut, qui entraîne l’adhésion un certain nombre de vignerons locaux sur deux principes fondamentaux : la qualité et le souci de la valeur ajoutée (302 adhérents aujourd’hui, pour une superficie en exploitation de 690 ha destinés à fournir la matière première nécessaire à l’élaboration du champagne Pannier, marque leader de la cave).

Petit-fils d’Eugène-Aimé Salon, Marcel Guillaume est contraint de vendre la maison A. Salon et Cie, à la maison Besserat de Bellefon (qui appartient à l’époque à la Compagnie Générale Dubonnet-Cinzano), pour surmonter des problèmes de trésorerie liés aux droits de succession.

La Maison Ruinart Père et Fils opère un rapprochement avec la Maison Moët Chandon. Robert Jean de Vogüé est nommé Président de la Maison Ruinart.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1959

La CDC (Dubonnet-Cinzano) (qui passera rapidement sous le contrôle de Pernod Ricard) achète les Maisons Besserat de Bellefon et A. Salon et Cie présidées par Paul Bergeot (également Président de la Tripartite).

Acquisition des caves Henri Goulet, rue Jacquart à Reims, par la Société Coopérative des Grands Crus de la Champagne, alors à la recherche de locaux plus spacieux pour faire face à l’entrée de nouveaux sociétaires et au développement de ses activités.

Constitution du groupe Mumm et Cie : la maison G.H. Mumm et Cie, Société Vinicole de Champagne - Successeur prend une participation de 79 % dans le capital de la maison Perrier-Jouët. Une convention unifie entre les deux sociétés l’exploitation des vignobles et l’utilisation des matériels et des immeubles, ainsi que les dépenses de mise en valeur.

Mise en place du premier contrat interprofessionnel fixant le prix du kg de raisin, garantissant aux vignerons engagés la vente de leurs raisins dans la limite de leur engagement et régissant les modalités de transaction entre vignerons et négociants, conclu pour une période de 8 ans.

Création de la Société d’intervention de la Champagne viticole, chargée en année de récolte pléthorique de gérer la différence entre la masse des engagements de vente des vignerons et celle des engagements d’achat des négociants (achat des raisins excédentaires, paiement de ceux-ci, des frais de pressurage et des commissions, etc.)

Création de la cuvée « William Deutz », dédiée au fondateur de la maison Deutz et Geldermann et composée sur les bases « d’une sélection idéale du millésime, des crus et à l’intérieur de chaque cru : des meilleures vignes ».

Hommage rendu à l’inspirateur de la Maison Ruinart, les cuvées millésimées Dom Ruinart naissent en 1959 mais ne seront commercialisées qu’en 1966, après sept ans de maturation dans les crayères. Aussi précieuses que prestigieuses, elles couronnent les meilleures années de récolte, des millésimes élus entre tous pour leur qualité. Les cuvées Dom Ruinart se composent exclusivement des raisins de Grands Crus aussi rares qu’exclusifs, issus de la Côte de Blancs et de la Montagne de Reims, Avize, le MesnilSillery... Des villages aux noms réputés pour des cuvées qui symbolisent plus que jamais la quintessence de l’art du champagne Plus qu’un vin, la cuvée Dom Ruinart blanc de blancs est le produit d’une rencontre rare entre l’homme et la nature.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1928

La maison Charles Heidsieck et Cie devient une S.A.R.L., chacun des cinq gérants (Charles-Robert, Charles-Marcel, Charles-Jean, Charles-Christian et Charles-Marie Eugène) fournissant une cote part financière à laquelle s’ajoute la marque commerciale apportée par Charles-Marie Eugène Heidsieck.

Victor Besserat crée un champagne si léger qu’il peut accompagner tout un repas : la cuvée « Crémant Blanc », à l’origine de la renommée de la maison Besserat de Bellefon auprès des meilleures tables de la grande restauration française.

Le champagne Salon devient le « champagne maison » du restaurant Maxim’s, temple parisien du plaisir et de la gastronomie, où il a l’insigne honneur d’être inscrit en rouge sur la carte.

Histoire de la Champagne
Années folles