UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :


Octobre 1995

Prise de participation du groupe-Laurent-Perrier dans le capital de la maison Joseph Perrier Fils et Cie, à hauteur de 50,1 %. Ce partenariat financier permet à la marque châlonnaise de pérenniser son caractère familial et de conserver à ses vins leurs spécificités.

Pour fêter dignement le 10e anniversaire de l’achat de la maison Henri Abelé par le groupe Freixenet, un tableau aux six sujets - Venise, cité de la culture, le Casino de Monte-Carlo, culture d’une passion, le théâtre de Liceu, mecque barcelonaise de l’Opéra, Maxim’s, symbole mondial du grand restaurant, le Giorgio, autre restaurant rare sis à Calafell, face à la Méditerranée, et à Reims, la maison d’un ange qui veille sur tous les buveurs de champagne - signé par ses six auteurs -les peintres les plus côtés de la Catalogne : Emilia Castaneda, Antoni Vives Fierro, Rafael Griera, José Cruanas, Jorge Rollan et Jesus Casaus - sert de fil conducteur à une grande soirée parisienne de prestige dans les salons de l’Hôtel George V, devant plus de 400 invités, avant d’être baptisé au Crazy Horse voisin et de partir rejoindre la pinacothèque du Champagne Henri Abelé, à Reims.

A partir des meilleurs crus de son vignoble patrimonial, la maison Perrier-Jouët décide de concevoir une cuvée « Réserve Belle Epoque du Millénaire » millésime 1995, limitée à 2.000 jéroboams numérotés, ornés des célèbres anémones en arabesque dorées à l’or fin et au platine, vendus chacun sur souscription dans son coffret de hêtre. Chaque acquéreur sera invité à venir dîner et passer une nuit dans la Maison Belle Epoque, à Épernay, dans le courant de l’année 2000 ou 2001.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

13 - 14 juillet 1989

La maison Henri Abelé commémore à sa façon le bicentenaire de la Révolution française, ainsi que les produits de la marque.
A la demande d’Henri Lafay, son directeur général, Claude Quetel, historien attaché au C.N.R.S., retrouve six grands plats rustiques de l’année 1789. La réalisation goûteuse de ceux-ci est dévolue aux talents de six grands chefs : Jean Bardet (pieds de cochon Sainte-Ménehould), Antoine Westermann (carpe farcie), Joël Robuchon (chapon au gros sel), Alain Ducasse (matelote du poissonnier), Alain Dutournier (garbure au chou) et Gaston Lenôtre (biscotins à la façon d’Aix, caillebottes de Bretagne, poires confites au liquide, tourte de carottes).

Quelque 250 invités honorent la table du Pré-Catelan, pour ce dîner révolutionnaire composé de plats régionaux et bourgeois qui ramène le convive à l’essence même des fondements de la marque : être créatif, entreprenant et novateur, sans jamais s’écarter des vérités fondamentales...

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1942

Reprise de la maison Henri Abelé, par la Compagnie Française des Grands Vins.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1920 - 1942

Après 44 années passées à la tête de la maison Abelé - Vander Veken - Henri Abelé, fils et arrière-petits-fils, successeur, Henri Abelé décide d’associer ses deux fils, Louis et Joseph Abelé, à la gestion de l’entreprise.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1903

Le fils d’Antoine Aloÿs de Muller et son fondé de pouvoirs étant disparus, Henri Abelé fusionne la maison de ses ancêtres maternels avec celle de son père, en une firme unique dénommée : « Abelé - Vander Veken - Henri Abelé, fils et arrière-petits-fils, successeur, fournisseur de la Maison Royale d’Espagne par ordre de Sa Majesté le Roi Alphonse XIII ».

Histoire des Vins de Champagne
République

1884

Armand Walfard dépose le brevet du dégorgement à la glace.

Le goulot de la bouteille est passé la tête en bas pendant quinze à vingt minutes dans un bac de congélation des cols. Le vin qui se trouve dans le goulot en sort sous forme d’un petit bloc de glace emprisonnant le dépôt et expulsé avec lui.

Outre ses avantages de facilité, permettant en particulier de redresser la bouteille sans disperser le dépôt, le dégorgement à la glace évite une perte de vin du fait que la pression interne est devenue moins élevée.

La maison Henri Abelé est la première à faire usage de ce nouveau procédé, suivie des maisons Moët & Chandon et Gallice et Cie, successeurs de Perrier-Jouët et Cie (en 1891).

La maison Renaudin Bollinger et Cie se voit décerner l’accréditation royale de « Fournisseur de la Cour d’Angleterre », renouvelée en 1901, 1911, 1950, 1955 et 1977.

Histoire des Vins de Champagne
République

1876 - 1920

Henri Abelé succède à François Abelé de Muller son père, à la tête de la maison Abelé et transfère son négoce dans une propriété de famille, située au numéro 50 de la rue de Sillery, au coeur de Reims.

Très tôt, le jeune chef d’entreprise a l’idée de proposer à ses clients plusieurs vins destinés à accompagner des mets différents. Aussi, recommande-t-il pour l’apéritif le « Goût américain », conseillant le « Sourire de Reims Sec » pour les poissons, la « Grande Marque Impériale Brut (ou Sec) » pour les rôtis, l’ « Impérial Club Demi-Sec » pour les desserts et le « Grand Crémant » ou la « Carte Blanche » pour les soirées dansantes.

Histoire de la Champagne
République

1757

L’abbé de l’Attaignant, chanoine de la cathédrale de Reims de 1740 à 1756, bel esprit, familier de la Cour de Versailles, dédie cet impromptu grivois à Mme de Blagny « sur une bouteille de vin de Champagne, dont le bouchon avoit sauté entre ses mains » :

« Vois ce nectar charmant
Sauter sous ces beaux doigts, et partir à l’instant ;
Je crois bien que l’Amour en feroit tout autant
 ».

Qualifié de « fabricant de champagne mousseux » par un document figurant aux Archives municipales de Reims, Théodore Vander Veken crée dans la cité des sacres une société éponyme, appelée à devenir en 1903 la maison Abelé - Vander Veken.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières