UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :


Mai 2006

Stanislas Henriot succède à Joseph Henriot à la Présidence de la Maison Henriot.

Histoire des Vins de Champagne
Mondialisation

1994

Le groupe Alain Thiénot acquiert la maison Marie Stuart, précédemment détenue par la S.A.M.E..

Philippe Feneuil remplace Marc Brugnon, à la tête du Syndicat général des vignerons de la Champagne, et devient, à ce titre, co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne..

Yves Bénard devient directeur général des activités champagne du groupe L.V.M.H.

Nomination de Roland de Calonne à la présidence de la maison Ruinart Père et Fils. Homme de marketing, il développe une stratégie visant à atteindre trois objectifs : un renforcement substantiel de la position de la maison sur le marché français, une politique d’image et de distribution sélectives à l’exportation et un développement de la communication.

Aymeric de Montault succède à Pascal Andriveau, à la tête de la maison Canard-Duchêne, engage un nouveau projet d’entreprise consistant à allier tradition et modernité, à s’affirmer à la fois comme une maison authentique et comme un champagne accessible, symbole de plaisir partagé, et entreprend de consolider les positions de la maison sur le marché français, où elle occupe une deuxième place très convoitée dans le secteur de la grande distribution, et de les développer sur le marché européen.

A son départ du groupe L.V.M.H., Joseph Henriot reprend le contrôle de la maison Henriot.

Nouvelle extension du musée de la vigne et du vin du champagne Launois Père et Fils, au Mesnil-sur-Oger.

Parution de la septième bouteille de la « Taittinger Collection » signée Toshimitsu Imaï, «  enfant-métis des cultures de deux mondes qui se rencontrent en lui ». Intitulée « Un peintre, à la croisée de tous les chemins... », elle accueille le millésime 1988.
Jean-Marie Barillère succède à Philippe Pascal, à la tête de la Maison Mumm.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

Novembre - décembre 1986

L’offre public d’échanges (O.P.E.) des titres du groupe Veuve Clicquot-Ponsardin contre ceux de Louis Vuitton aboutit à la création du groupe Louis Vuitton, composé du bagagiste Louis Vuitton, des parfums Givenchy et des maisons Veuve Clicquot-Ponsardin, Henriot et Canard-Duchêne.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1985

Après sept années de formation passées aux côtés de son oncle Georges Pithois, Jean-Claude Fourmon lui succède, à la tête de la maison Joseph Perrier Fils et Cie.

Acquisition de la maison Binet par le groupe Frey.

Joseph Henriot cède la maison Charles Heidsieck au groupe Rémy-Martin et la maison Henriot au groupe Veuve Clicquot-Ponsardin.

A la suite d’une offre publique d’achat lancée par le groupe canadien Seagram Distillers Corporation Ltd, la part de celui-ci est portée à 91 % du capital du groupe Mumm et Cie.

Achat de la marque « Charles de Cazanove » par la Société anonyme de Magenta Épernay (S.A.M.E .).

Création de la marque « Comte Audouin de Dampierre » par l’arrière-petit-fils de Maurice de Gouvion Saint-Cyr et acquisition du château de Chenay, qui devient un lieu d’accueil privilégié pour les hôtes de la maison.

Dépôt de la marque commerciale « Paul Goerg », par la coopérative vertusienne La Goutte d’Or, en référence au nom d’une figure marquante de l’histoire locale : courtier et négociant en vins de Champagne, ancien maire et conseiller général de la Marne, oenophile et dernier descendant d’une famille venue de Kaiserslautern s’établir en Champagne au début du XVIIème siècle.
Un double objectif est à l’origine de cette création : il s’agit d’une part de donner une identité commerciale à la société et d’autre part de répondre d’une manière plus efficace à la demande venant de l’étranger.

Création de la marque « Champagne Demoiselle », par Paul-François Vranken, et de sa belle bouteille façonnée.

Parce que sa propre production ne suffit plus à satisfaire ses ventes, le viticulteur aubois Cristian Senez choisit d’adopter le statut de négociant-manipulant et de créer une maison de négoce en vins de Champagne éponyme, tout en conservant et en surveillant avec bonhommie et sagesse la qualité des vins qui ont fait son succès.

La maison Louis Casters acquiert le statut de négociant-manipulant.

Acquisition des bâtiments et des caves du numéro 46 de l’avenue de Champagne à Épernay, par la maison Boizel, et installation d’une cuverie en inox thermorégulée de 4.000 hl.

Devenu la Société Anonyme de Magenta-Épernay (S.A.M.E.), la maison Charles de Cazanove emménage dans de nouveaux bâtiments, situés rue des Côtelles à Épernay.

Pour célébrer avec éclat le bicentenaire de la maison Piper Heidsieck, François Suarez d’Aulan, son président, décide de faire recréer la bouteille conçue un siècle plus tôt par Carl Fabergé. La célèbre maison Van Cleef & Arpels, sollicitée, accepte de redonner vie à la composition de diamants, or blanc et jaune, et lapis-lazulli, telle que l’avait imaginée le joailler du tsar de Russie.

A écrin magnifique, vin exceptionnel. Les mots qui décrivent cette cuvée baptisée « Rare » sont unanimement laudateurs : « L’élégance ne le cède qu’à la beauté. La brillance dans l’éclat des diamants, illumine la bulle légère qui pétille dans un feu d’artifice. C’est l’accomplissement du miracle inscrit dans l’azur. »

Parution de la deuxième bouteille de la « Taittinger Collection » signée Arman, bien connu pour ses «  empilements » et ses « objets éclatés » (montres, pendules, cors ou violons), avec les éléments desquels il recrée des compositions esthétiques : sculptures, décors et autres tableaux. Intitulée « Hommage symphonique au vin de Champagne », elle accueille le millésime 1981.

Les professions du champagne participent au spectacle Cathédrale de Lumière, conçu par Jacques Darolles, directeur du Centre National d’Art et de Technologie, en faisant l’acquisition du matériel destiné à rendre la parole à la façade de la cathédrale de Reims.

Il ne s’agissait pas de réaliser un son et lumière narratif ou descriptif mais véritablement de faire parler les pierres redevenues vivantes. Revêtues de lumière ou apparaissant sur la façade en projections géantes, les statues des saints retrouvaient les accents des drames liturgiques donnés jadis dans les églises et délivraient leur message.

Création du Prix Mumm du Meilleur Reportage, destiné à récompenser les qualités intrinsèques de l’œuvre et les vues de l’auteur sur l’actualité. Décerné par un jury conmposé de dix membres de la presse écrite et parlée, il intéresse deux catégories d’oeuvres : « reportages et enquêtes » et « chronique, critique, commentaire et dessin ».

La superficie totale du domaine viticole du groupe G.H. Mumm et Cie s’élève à 423 ha, dont 110 sont propriété de la maison Heidsieck et Cie Monopole et 100 de la maison Perrier-Jouët. Avec un pourcentage de 95 % dans l’échelle des crus, il est aussi l’un des mieux situés.

Les expéditions de champagne produit dans l’aire d’appellation délimitée se chiffrent à 195.420.761 bouteilles (122.634.117 en France - 72.786.644 à l’exportation).

Les surfaces en production de l’A.O.C. « Champagne » sont de 25.250 ha.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1977 - 1985

De la fusion de la maison Charles Heidsieck et Cie avec la maison Henriot naît une nouvelle société présidée par Joseph Henriot, qui prend le nom de « Charles Heidsieck - Henriot SA ».

Sous sa direction, la marque « Charles Heidsieck » conforte sa présence internationale, aidée en cela par le développement d’un sponsorat basé sur la voile et les grandes courses au large, au travers de plusieurs voiliers « Charles Heidsieck », monocoque ou multicoques.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

4 novembre 1882

A l’initiative des dirigeants des maisons Heidsieck et Cie, Giesler et Cie et G.H.Mumm et Cie, est constitué à Reims le Syndicat du Commerce des vins de Champagne, dont l’existence officielle sera reconnue par la loi du 21 mars 1884 autorisant la création des syndicats professionnels.

Selon ses statuts, il a pour but « de protéger, tant en France qu’à l’étranger, le commerce des vins mousseux de Champagne, de défendre les intérêts généraux de ce commerce en France dans l’examen des questions d’octroi, de régie, de tarifs, de transports, de propriété industrielle, c’est-à-dire de marques, noms de commerce, lieux d’origine, etc., […] à l’étranger dans l’examen des questions de tarifs internationaux, de douane, de propriété industrielle, de contrefaçons tant de marques que de produits, et de toutes autres fraudes… ».

Les maisons présentes à la réunion fondatrice présidée par Florens Walbaum, assisté d’Edouard Werlé, sont : Charles Arnould de Heidelberger, Barnett et Fils, Veuve Binet Fils et Cie, E. Bourgeois, Burchard Delbeck et Cie, Gondelle et Cie, Veuve Henry Goulet et Fils, Charles Heidsieck, Henriot et Cie, Ernest Irroy et Cie, Krug et Cie, Lanson Père et Fils, G.H. Mumm et Cie, Veuve Pommery Fils et Cie, Werlé et Cie, Ayala et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Deutz et Geldermann, Alfred de Montebello et Cie, Chandon et Cie, Pol Roger et Cie, Charles de Cazanove, Giesler et Cie, Lecureux et Cie, G. Loche, Fréminet et Fils, Heidsieck et Cie,

A la fin de l’année, 54 maisons figurent au nombre des adhérents du Syndicat du commerce des vins de Champagne.

Histoire des Vins de Champagne
République

1875

Henri Paul Lang et son épouse Phanélie Héloïse Biémont commencent à commercialiser des vins sous la marque « Lang-Biémont » à Avize, leur village natal.

Ernest Henriot accède à la tête de la maison Veuve Henriot Aîné, qu’il rebaptise «  Henriot et Cie ». Une de ses principales activités dans les années qui suivent est d’acheter des vignes, notamment dans les meilleurs lieux de ce qui est appelée à devenir la célèbre Côte des Blancs.

De la publicité pour les vins des maisons Billecart-Salmon et Delaunay et Cie apparaît régulièrement dans les avertissements du Charivari.

Lors d’une vente chez Christie’s, la douzaine de bouteilles de champagne Perrier-Jouët et Cie 1868 atteint l’enchère record de 140 shillings, alors que la douzaine de Clicquot Rich Champagne ne se vend que 63 shillings.

Histoire de France
République

1808

Louis Drappier s’installe à Urville (Aube), commence à planter l’embryon d’un vignoble et à commercialiser ses premiers vins de Champagne, créant ainsi la maison Drappier.

Quelques années après le décès
de Nicolas-Simon Henriot, marchand
de laine, vigneron et producteur de vins
de Champagne à Reims, sa veuve, née Appoline Godinot, se met à élaborer et à vendre ses propres vins de Champagne, sous le nom de « Veuve Henriot Aîné », créant ainsi la maison Henriot.

Dans son premier Faust, Goethe fait dire à Brender, un des joyeux buveurs de l’Auerbachs Keller de Leipzig : «  Je désirerais du vin de Champagne, et qu’il fut bien mousseux ».

Le général Junot, gouverneur de Paris, puis duc d’Abrantès et gouverneur général du Portugal, se signale par son amour du vin mousseux de Champagne.

Son épouse, la talentueuse femme de lettres, rapporte à ce sujet le dialogue que voici, dans lequel l’interlocuteur du général est Regnault de Saint-Jean-d’Angély, procureur général près la Haute Cour impériale. Junot s’adresse à son ami :

« A ta santé, avec ton vin de Champagne ;
il est bon au reste, où le prends-tu ?

-  Chez Ruinart.

-  C’est bien çà, et moi aussi.

-  Ah ! Tu le trouves bon ! dit Regnault en se radoucissant : donne m’en un verre.

-  A condition, dit Junot, que tu diras : Vive l’Empereur !

-  Quelle condition ! s’écria Regnault, oui, sans doute ; et levant son verre, il cria de sa voix de tempête : A la santé de l’empereur !
 »

La duchesse d’Abrantès ajoute, dans son Histoire des salons de Paris, à propos de Regnault de Saint-Jean-d’Angély :

« Il but encore trois ou quatre verres de vin de Champagne, mangea du pâté de foie gras, et bientôt il fut tout à fait en gaieté, mais sans s’être gris ni même attaqué ».

Junot, pour sa part, est un franc buveur.
Il avait été colonel-général des hussards, ces cavaliers légers, « saccageant les coeurs et les verres, gais, charmants, heureux de vivre et prêts à mourir ».

« Pour le plus célèbre d’entre eux, le général Lasalle, officier superbe, homme excellent, brillant d’esprit et de vaillance, plein de talents », toute occasion était bonne pour boire du vin mousseux de Champagne, avec ses officiers et avec ses maîtresses.

Les vignobles de la Côte d’Avize (l’actuelle Côte des Blancs) entrent peu à peu dans les assemblages des vins mousseux de Champagne, en raison de leur aptitude à favoriser une meilleure prise de mousse.

Histoire des Vins de Champagne
Révolution