UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Personnalités du champagne > Welferinger

Eugène Welferinger

France (1872 - 1936)
Aviateur

Eugène Welferinger réalise les premiers vols à Bagatelle, en février 1908, sur monoplan Gastambide-Mangin, prototype, dont la version finale sera l’Antoinette (nom de la société d’aviation créée en 1904 par Léon Levavasseur et Jules Gastambide). Le capitaine Ferdinand Ferber avait rejoint la société, dès août 1906, pour mettre en application ses idées sur l’aviation.

Le 16 février 1909, au Camp de Châlons-en-Champagne Eugène, Welferinger exécute un beau vol de 2 km sur le monoplan Antoinette V de René Demanest, mais au cours de l’atterrissage, le châssis est légèrement endommagé. Latham s’est installé à Mourmelon pour voler sur l’Antoinette IV. Son cousin, Jules Gastambide lui a proposé de devenir pilote de la marque.

Eugène Welferinger cèdera la place de pilote à Hubert Latham qui devient le pilote d’essai officiel en 1909 et établit divers records du monde dont celui de l’altitude (Prix Moët & Chandon) au 1er meeting mondial d’avion d’août 1909 à Reims.

La firme Antoinette connaît quelque succès et son école établie à Mourmelon forme quelques dizaines de pilotes à partir de 1910 dont la célèbre aviatrice Marie Marvingt. En 1910, sur l’initiative des commandants Clolus et Laffont et du lieutenant Clavenad, sont construits les premiers appareils d’entraînement pour l’instruction au sol au pilotage des avions militaires. Le « tonneau Antoinette » est en quelque sorte le précurseur des simulateurs de vol.

- Pilote des avions Antoinette spectateur au 1er meeting mondial d’avions de 1909 en Champagne