UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Popups > Le Balthasar

Le Balthasar

12 litres (soit 16 bouteilles)

Historique :
Balthasar signifie en Hébreu : belsassar ; akkadien : bel-sarra-ussur, c’est-à-dire « Que Bel protège le roi ! »
Balthasar est le fils aîné de Nabonide (dernier roi de Babylone, il sera tué par Cyrus créateur de l’Empire Perse vers 539 av J.-C.). Il n’est pas (comme on le raconte parfois encore) le fils de Nabuchodonosor.

Balthasar exerce le Pouvoir à la place de son Père ou, plus exactement, en corégence avec lui, durant les huit années que Nabonide passa en Arabie, dans l’oasis de Teima, et après le retour du Roi dans sa capitale, peu de temps avant la fin de l’Empire de Babylone.

Au cours de la conquête de Babylone par les Perses de Cyrus, la nuit du 15 au 16 tishri - 539, en pleine fête religieuse et populaire, Balthasar fut surpris et tué dans son palais par deux transfuges : Gobryas, un gouverneur babylonien qui, d’après Xénophon, avait à venger la mort de son fils dont s’était rendu responsable le roi de Babylone, et Gadatas.(...)

Histoire Biblique : Texte d’Anatole France de 1889 : Balthasar un des 3 Rois Mages.

Un jour, se trouvant à un endroit où trois chemins se rencontraient, Balthasar (qui était Noir) vit deux rois qui s’avançaient avec une suite nombreuse.

L’un était jeune et blanc de visage. Il salua Balthasar et lui dit : « Je me nomme Gaspar, je suis roi et je vais porter de l’or en présent à l’enfant qui vient de naître dans Bethléem de Juda. Le second roi s’avança à son tour. C’était un vieillard dont la barbe blanche couvrait la poitrine ».

Le second dit : « Je me nomme Melchior, dit-il, je suis roi et je vais porter de l’encens à l’enfant divin qui vient enseigner la vérité aux hommes ».

Et les trois Rois Mages continuèrent ensemble leur voyage.
L’étoile qu’ils avaient vue en Orient les précédait jusqu’à ce que, venant au-dessus du lieu où était l’enfant, elle s’y arrêta. Or, en voyant l’étoile s’arrêter, ils se réjouirent d’une grande joie.

Entrant dans l’étable, ils trouvèrent l’enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l’adorèrent. Ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe, ainsi qu’il est dit dans l’Évangile.