UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

COVID-19

1. Protection de la santé des salariés


PROTOCOLE NATIONAL A DESTINATION DES ENTREPRISES

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été mis à jour (version du 8 avril 2021).

Deux points sont à noter en particulier :

  • les obligations des entreprises en matière de télétravail sont renforcées : tout employeur est tenu de définir un plan d’action pour réduire au maximum le temps de présence sur site des salariés qui peuvent télétravailler. En cas de contrôle, les actions mises en œuvre devront être présentées à l’inspection du travail (cf. 2. Télétravail).
  • des règles particulières s’appliquent applicables aux espaces de restauration collective :
    -  la mise en place et l’utilisation de paniers repas doivent être privilégiées ;
    -  lorsque le recours au panier repas n’est pas possible, le salarié doit déjeuner seul, en laissant une place vide en face de lui et en respectant strictement la règle des deux mètres de distanciation entre chaque personne ;
    -  les restaurants d’entreprise doivent continuer à mettre en place des plages horaires permettant de limiter au maximum le nombre de personnes présentes sur place au même moment.
    Consulter la fiche sur la restauration collective .

FOCUS SUR :

1. La prise en charge des personnes malades et cas contact

  • La procédure de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés est détaillée en p.13 du protocole. Il revient à l’employeur, en lien avec le service de santé au travail, de rédiger de manière préventive une procédure adaptée de prise en charge des personnes symptomatiques au sein de l’entreprise.

2. Le rôle de l’employeur en matière de dépistage

Le protocole rappelle que les entreprises ont un rôle à jouer dans la stratégie nationale de dépistage :

  • En relayant les messages des autorités sanitaires : toute personne présentant des symptômes doit être invitée par son employeur à ne pas se rendre sur son lieu de travail et à consulter un médecin sans délai, se faire dépister et s’isoler dans l’attente des résultats. Il en va de même pour les personnes ayant été en contact rapproché avec une personne malade (moins d’un mètre pendant plus de 15 minutes sans masque) ;
  • En incitant les agents symptomatiques sur leur lieu de travail à le quitter immédiatement pour rejoindre leur domicile en portant un masque chirurgical qu’elles leur fournissent, en utilisant si possible un autre mode de transport que les transports en commun et à consulter sans délai, si possible par téléconsultation, un médecin afin d’obtenir un avis médical ;
  • En évaluant précisément les risques de contamination encourus sur les lieux de
    travail qui ne peuvent être évités et en mettant en place en conséquence des
    mesures de protection qui limiteront le nombre de personnes pouvant être en contact à risque avec un porteur du virus, symptomatique ou non ;
  • En collaborant avec les autorités sanitaires si elles venaient à être contactées dans le cadre du traçage des contacts ou pour l’organisation d’une campagne de dépistage en cas de détection d’un cluster. Le référent Covid (obligatoirement désigné dans chaque entreprise) doit être en mesure de réaliser une matrice des contacts en s’appuyant sur les déclarations du salarié.