UMC > Professionnel > Convention Collective du Champagne > C - Congés, rémunération, retraite et protection sociale complémentaires > C.262 - Prime de fin d’année

C - Congés, rémunération, retraite et protection sociale complémentaires

C.262 - Prime de fin d’année - 8 février 2019

remplace 22 février 2018

Est éligible au versement de la prime de fin d’année tout salarié :

1 - présent sur le tableau des effectifs au 1er décembre,
2 - ayant plus d’un an d’ancienneté à cette date,
3 - ayant réalisé 7 mois de travail effectif (ou assimilé) entre le 30 novembre de l’année précédente et le 1er décembre de l’année en cours. Sont assimilés à du temps de travail effectif :
-   les absences légalement assimilées à du travail effectif,
-   la maternité dans la limite de la durée légale et sous réserve de 12 mois effectivement travaillés avant l’arrêt,
-   la maladie ou l’accident du travail indemnisé par la Sécurité sociale ou la MSA dans la limite de 9 mois d’arrêt (portés à 12 mois lorsque le salarié a plus de 20 ans de présence ou lorsqu’il s’agit d’un accident de travail). Quelle que soit la date du début de l’arrêt, aucune prime n’est due après 9 mois consécutifs d’absence (portés à 12 mois en cas d’accident de travail ou d’ancienneté supérieure à 20 ans).

Elle est égale à deux mensualités (soit 325 heures) pour un salarié travaillant à temps complet et proratisée pour les salariés ayant travaillé à temps partiel au cours de la période de référence. Elle est payée avec le salaire du mois de décembre.

En cas d’absence(s) sur la période quel qu’en soit le motif, la prime est diminuée en fonction du nombre et de la durée de celle(s)-ci selon le barème figurant ci-après. Toutefois,
-  les congés payés, y compris les congés pour événements familiaux et les jours fériés ;
-  les périodes d’arrêt de travail pour cause d’accident du travail, d’accident de trajet ou de maladie professionnelle (dans la limite d’une durée ininterrompue d’un an),
-  les congés de maternité, de paternité ou d’adoption,
-  les absences pour don du sang (CCC, art. C.18) et rentrée des classes (CCC, art. C.19)
ne sont pas décomptés comme absence(s) pour le calcul de la prime.

Le montant résultant du barème est attribué à 100 % aux salariés de plus de trois ans d’ancienneté, à 85 % aux salariés de deux à trois ans et à 65 % aux salariés d’un à deux ans d’ancienneté.

 Barème des primes de fin d’année des salariés de toutes catégories (cliquable)