UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Maisons > Patrimoine > Reims et ses alentours > Les œuvres de Gustave Navlet dans les Crayères de la Maison Pommery

Les œuvres de Gustave Navlet dans les Crayères de la Maison Pommery

Sculptées directement dans la craie tendre des hautes crayères et atteignant parfois 15 m de long sur 6 mètres de haut, ces immenses scènes, encore plus étonnantes dans le clair-obscur qui tombe des « essorts », illustrent plusieurs thèmes bachiques : « Silène » et sa cour de Ménades en folie en 1884 ; la « Fête de Bacchus », allégorie des 5 sens en 1883.

Les sculptures font partie des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

JPEG - 62.5 ko
Silène et sa cour de ménades en folie - 1884

Le plus finement ciselé « Un souper sous la Régence » de 1883 évoque lui plus délicatement le champagne au 18e siècle. Enfin, de dimensions plus réduites, les « Maraudeurs », de 1882, accueillent les visiteurs au bas du grand Escalier dans l’esprit des Putti de la Renaissance. Ces bas-reliefs, bientôt une des célébrités du Domaine, deviennent le point d’orgue de la visite des Caves. Fascinant les visiteurs et donnant à ces lieux déjà stupéfiants une dimension complètement irréelle, ils contribuent ainsi parfaitement à assimiler dans l’esprit du spectateur et, au fur et à mesure de la visite, la vinification chez Pommery à une sorte de création artistique quotidienne.
Ce spectacle deviendra plus féerique encore lorsque « la fée Electricité » viendra jouer dans les voûtes perdues d’ombre. En mars 1889 en effet, la Compagnie Continentale Edison proposera à Madame Pommery de faire « un devis d’installation électrique ».
Gustave Navlet avait en effet travaillé à la bougie durant plus de deux ans.

Portfolio

  • Un souper sous la Régence - 1883
  • « Angelots en maraude » de 1883