UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 12 |


1741 - 1748

Guerre de la Succession d’Autriche, occasionnée par la transmission des Etats de l’empereur d’Allemagne Charles VI à sa fille Marie-Thérèse, héritage contesté par les rois de Pologne, de Prusse et d’Espagne, ainsi que par le duc Charles-Albert de Bavière, ce dernier soutenu par la France.

Il s’ensuit une guerre dans laquelle les armées françaises s’illustrent entre autres lieux à Prague, Fontenoy, Namur, Raucoux, Lawfeld, Berg-op-Zoom, mais sans profits, Louis XV n’ayant demandé aucune compensation : « Nous ne faisons pas la guerre, dit-il, en marchand, mais en roi. »

Histoire de France
Siècle des Lumières

1740

Fondation de l’Académie des Sciences.

Histoire de France
Siècle des Lumières

1740

Les premiers bouchonniers s’installent en Champagne, mettant à mal le monopole de la fabrication des bouchons de liège, destinés au vin de Champagne effervescent, jusqu’ici détenu par l’Espagne.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1739

Jean François soutient dans une thèse qu’à la différence du vin de Champagne le vin de Bourgogne donne la goutte.

Première exportation en Belgique pour la Maison Ruinart.

 

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1738

Fondation, par les frères Robert et Gilles Dubois, de la Manufacture de porcelaine de Vincennes, devient Manufacture royale en 1753, avant d’être transférée à Sèvres en 1756.

Histoire de France
Siècle des Lumières

1737

Devenue la maîtresse de Louis XV, la comtesse de Mailly pariticipe avec le roi aux soupers organisés dans les «  petits appartements » de Versailles par la comtesse de Toulouse.

Dans sa Vie privée de Louis XV, Moufle d’Angerville rapporte que : « Quand les Princesses étoient retirées, ou en leur absence, ces orgies devenoient vraiment bacchiques ; Mme de Mailly, digne d’être née un demi-siècle plutôt, qui aimoit le Champagne, en avoit inspiré le goût au Roi. On y renouvelloit les défis des anciens buveurs : c’étoit à qui mettroit sous la table son adversaire, & après une longue résistance, il falloit que des serviteurs affidés vinssent enlever également tous les convives, & les vaincus & les vainqueurs ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

Mai 1736

Départ d’une expédition scientifique conduite vers le pôle Nord par Maupertuis pour mesurer un arc de méridien. Cette expédition faite suite à celle de La Condamine parti pour l’équateur l’année précédente, dans le même but. Il s’agit de vérifier l’aplatissement de la terre aux pôles.

Histoire de France
Siècle des Lumières

8 mars 1735

La bouteille de vin mousseux de Champagne fait son apparition officielle par une Ordonnance royale, qui stipule « qu’elle contiendra à l’avenir une pinte, mesure de Paris (0,93 l), et ne pourra être au-dessous du poids de vingt-cinq onces ». Sont aussi prévues « des demies et des quarts à proportion » et « des bouteilles doubles ou au-dessus ».

En même temps, la bouteille commence à être personnalisée aux armes du producteur, ainsi pour l’abbaye de Saint-Basles à Verzy, ou à celles des clients.

L’Ordonnance précitée stipule que le bouchage
doit être fait avec « une ficelle à trois fils, bien tordue et nouée en croix sur le bouchon ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1735

Comparé aux 5 ou 6 atmosphères du XXème siècle, il est certain qu’à ses débuts le vin effervescent de Champagne mousse peu.

Il n’est, pour s’en convaincre, que d’examiner le tableau de Nicolas Lancret, le Déjeuner de Jambon, où il est versé de très haut dans de petites flûtes sans que pour autant la mousse déborde, ce qui serait inconcevable aujourd’hui.

L’ordonnance du tableau autour du personnage remplissant son verre mousseux donne une image saisissante du plaisir que prodigue le vin effervescent de Champagne.

Dans son Histoire de la Vigne et du Vin, Henri Enjalbert rapporte que : « […] la « guerre en dentelles » que fut la guerre de Succession de Pologne vit se faire l’échange au siège de Philippsbourg, en 1735, entre officiers français et autrichiens, de cent bouteilles de champagne contre vingt bouteilles de tokay. »

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1734

Découverte d’un filon de houille grasse et flambante à Anzin.

Histoire de France
Siècle des Lumières

1734

Le Déjeuner d’Huîtres de Jean-François de Troy constitue une manière d’art de consommer le vin de Champagne.

Au centre, les bouteilles sont mises à rafraîchir dans la glace.
A gauche, un convive, aidé d’un couteau, vient d’ouvrir une bouteille en saute-bouchon.
A l’arrière-plan et à droite, deux gentilhommes font mousser le vin dans les verres, en plaçant très haut le flacon dont ils usent, tandis qu’un troisième boit son vin en « le jetant en sable ».

En créant à Reims une société éponyme appelée à devenir en 1931 la maison Taittinger, Jacques Fourneaux est le troisième à s’engager dans la grande aventure du négoce en vins de Champagne.

Faute de capitaux et par connaissance insuffisante de la «  technologie », il limite la plus grande partie de sa production à des vins de Champagne tranquilles, rouges et blancs, qui peuvent être vendus plus rapidement et qui ne présentent pas à une époque où l’on maîtrise mal les phénomènes de fermentation, un risque d’ «  explosion » au moment de la prise de mousse.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1733 - 1738

Guerre de la Succession de Pologne. Par suite de la mort d’Auguste II, le trône revient par élection à Stanislas Ier Leszczynski, beau-père de Louis XV, mais l’Autriche et la Russie lui opposent Auguste de Saxe.

Les principaux faits de cette guerre sont : les victoires du maréchal de Coigny à Parme et à Guastalla, qui rendent la France maître du Milanais, du général de Mortemart à Bilonto, par lequel l’Espagne occupe le royaume de Naples.

Le Traité de Vienne reconnaît Auguste III pour roi de Pologne, fait Stanislas Ier
Leszczynski, duc de Lorraine et de Bar, à titre viager, ses possessions devant revenir à la France à sa mort, tandis que Don Carlos, deuxième fils de Philippe V, reçoit le royaume des Deux-Siciles, fondant ainsi la Maison des Bourbons de Naples.

Histoire de France
Siècle des Lumières

31 décembre 1733

Lettre du contrôleur général Orry à Le Pelletier de Beaupré, intendant de Champagne, rejetant la requête des maire et échevins de Reims, tendant à interdire dans cette ville la vente des vins étrangers à l’exemple de ce qui se pratique « en quelques endroits de la Bourgogne ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1732

Fondation de la Grande Loge de France.

Histoire de France
Siècle des Lumières

1732

Dans ses Mémoires, le duc de Richelieu écrit à propos de la table de Louis XV :

« Ses courtisans intimes le reveillent par des orgies où l’on boit beaucoup de vin de
Champagne. […]

« C’est pour posséder le Roi et le retirer de cet état de mélancolie, que les courtisans des petits cabinets avaient eu l’art d’en allonger les petits soupers et de lui faire boire, (Louis XV avait alors 22 ans), beaucoup de vin de Champagne.
« Louis XV, pendant cette humeur noire, était insoutenable ; mais un petit coup de vin le rendait joyeux, aimable et éloquent. »

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1730

Implantation de la bonneterie mécanique dans la Champagne troyenne.

Histoire de la Champagne
Siècle des Lumières

1730

Jacques de Reims, médecin du roi à Épernay, dans une lettre adressée à Claude-Adrien Helvétius, conseiller d’Etat, médecin ordinaire du roi et premier médecin de la reine, lettre insérée au Mercure de France en mars 1730, écrit :

« Il est certain que le bon vin de Champagne, blanc, non mousseux, écrit-il, bu avec modération dans sa maturité, et trempé avec plus ou moins d’eau, est la liqueur la plus propre pour conserver la santé, et le seul vin qui puisse être toléré, ou même conseillé dans plusieurs maladies. Nous ne pouvons donc nous empêcher de nous élever contre l’opinion de certains esprits qui affectent de le faire passer pour une liqueur dangereuse et capable de causer la pierre et la gravelle, la goutte et le rhumatisme. Ces sortes de maladies ne sont connues en Champagne que pour le désordre qu’elles causent chez nos voisins ; on n’y connaît de la goutte que le nom et à peine sait-on ce que c’est que la pierre. Cette espèce de paradoxe n’a rien qui doive surprendre Votre Grandeur, puisqu’il est de fait qu’on ne trouve pas à dix lieues, en remontant ou en descendant la Rivière [de Marne], dix personnes qui en soient même atteintes ; j’ose même ajouter que la chaleur tempérée de ce vin blanc ou gris non mousseux, et sa grande légèreté, sont les deux moyens les plus spécifiques pour conserver la fluidité des vertus et la vertu motrice des fibres dont nos corps sont composés ; au lieu que le vin rouge ne peut faire qu’un effet tout contraire puisque c’est une liqueur pesante dépouillée et désarmée de ses parties les plus volatiles et chargée d’une trop grande quantité de tartre et de soufre grossiers exaltés seulement par la fermentation qui s’est faite dans la cuve avec les pépins et la grappe du raisin. »

Fondation de la maison Chanoine Frères, qui obtient de la ville d’Épernay l’autorisation d’y creuser la première cave à vins de Champagne.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

22 décembre 1729

Ordonnance de Charles l’Escalopier, intendant de Champagne, prescrivant l’exécution de l’Arrêt du Conseil d’Etat du roi du 29 novembre, portant défense de planter de nouvelles vignes sans autorisation du roi.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

29 novembre 1729

Sur la requête de l’intendant de Champagne Le Pelletier de Beaupré qui s’inquiète « de la trop grande abondance des vins qui entraîne une augmentation dans le prix des futailles et une diminution de celui des vins », le Conseil d’Etat du roi renouvelle par arrêt sa «  défense de planter de nouvelles vignes sans permission expresse de Sa Majesté, sous peine de 3.000 livres d’amende ».

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

1er septembre 1729

Le 1er septembre, Nicolas Ruinart, drapier comme son père, ouvre à Reims son premier livre de comptes consacré au « vin de bulles ». Il a 33 ans. Ce livre de comptes est un acte de naissance : celui de la première Maison de champagne jamais créée.

Histoire des Vins de Champagne
Siècle des Lumières

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | ... | 12 |