UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | ... | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | ... | 28 |


11 décembre 1886 - 17 mai 1887

Ministère de René Goblet.

Histoire de France
République

25 juin 1886

Adoption d’une loi d’exil contre les membres des familles ayant régné sur la France : départ des prétendants bonapartistes (les princes Victor et Jérôme) et royaliste (le comte de Paris).

Histoire des Vins de Champagne
République

26 janvier - juin 1886

Grève des mineurs de Décazeville.

Histoire de France
République

7 janvier - 3 décembre 1886

Troisième ministère de Charles Louis de Saulses de Freycinet.

Histoire de France
République

1886

Forte invasion de mildiou sur l’ensemble du vignoble champenois.

Voici comment dans ses Etudes sur le vin mousseux, J. Salleron décrit la préparation de la cuvée :

« Dans le cabinet de dégustation, lieu sacré, véritable sanctuaire de l’œnologie, le matin nos dégustateurs mangent une pomme d’api et le silence est observé. Les crus sont goûtés et classés : tels entreront dans la première cuvée, tels dans la seconde ou la troisième, tels seront réservés. Le goût des différents pays dans lesquels les vins sont expédiés est considéré en première ligne ; les mélanges des années précédentes sont des points de ralliement ; tout est examiné, pesé, calculé, et les chiffres sont arrêtés : la cuvée se compose de tant de pièces d’Aÿ, Bouzy… »

On procède ensuite au mélange des vins retenus.

Histoire de France
République

4 et 18 octobre 1885

Réalisées au scrutin uninominal d’arrondissement à deux tours, les élections à la Chambre des Députés entérinent la victoire des républicains sur « l’Union des droites » avec : 383 élus (60 extrême gauche radicale, 40 gauche radicale, 200 «  opportunistes » et 83 républicains divers) contre 201 élus pour « l’Union des droites » (61 conservateurs, 65 bonapartistes et 73 royalistes).

Histoire des Vins de Champagne
République

6 juillet 1885

Le biologiste Louis Pasteur applique pour la première fois son vaccin contre la rage sur un être humain, le petit Alsacien Joseph Meister.

Histoire des Vins de Champagne
République

4 juillet 1885

Un article de la Vie Parisienne du jour, indiquant les vins que l’on doit offrir à une dame en cabinet particulier, conseille « champagne tout le temps » pour le «  menu d’extra », mais « champagne au dessert » pour tous les « menus plus simples » et pour… les « repas en province ».

Histoire de France
République

9 juin 1885

Par le deuxième traité de T’ien-Tsin, la Chine reconnaît le protectorat français sur l’Annam.

Histoire de France
République

1er juin 1885

Victor Hugo reçoit des funérailles nationales au cours desquelles son corps est transporté au Panthéon.

Histoire des Vins de Champagne
République

6 avril - 29 décembre 1885

Premier ministère d’Henri Brisson.

Histoire de France
République

30 mars 1885

Démission du ministère Jules Ferry, à la suite des difficultés coloniales rencontrées au Tonkin (chute de Lang Son, conflit avec la Chine).

Histoire de France
République

26 mars 1885

Lors d’une vente chez Christie’s, la douzaine de bouteilles de champagne Perrier-Jouët et Cie 1874 atteint l’enchère record de 410 shillings.

L’affaire fait le tour de la presse européenne. La Frankfurter Zeitung du 10 août écrit : «  […] Outre l’excellence du vin, on paie
la vogue ; car le fait que Perrier-Jouët et Cie sont les fournisseurs de la Reine et du Prince de Galles et que le vin est resté si longtemps dans les caves renommées du fashionable Duc de Wilton n’entrent pas pour peu de chose dans l’obtention d’un prix aussi fantastique
. »

Histoire de France
République

1885

En récompense de ses 37 années de bons et loyaux services, Henry Vasnier devient l’associé de Madame Pommery, avant de prendre la direction effective de la maison Pommery et Greno à la mort de la grande dame - Louis-Alexandre Pommery et sa sœur Louise, marquise de Polignac, étant gérants.

Création à Vertus d’un Syndicat viticole chargé de discuter avec les négociants le prix du raisin dans ce cru.

Pour le centenaire de sa maison, Ferdinand Théodore Kunkelmann commande au célèbre joaillier du tsar de Russie, Carl Fabergé, une composition de diamants, or blanc et jaune, et lapis-lazulli, destinée à orner la cuvée spéciale élaborée à l’occasion de cet anniversaire.

Dans le Charivari, la maison Testulat-Brouleau se fait le précurseur de la publicité rédactionnelle avec quelques insertions novatrices.

Pour les quinze dernières années du siècle, la moyenne à l’hectare des rendements s’établit dans les vignes destinées à l’élaboration du vin mousseux de Champagne à 3.675 kg, soit 24,5 hl.

Histoire de France
République

1885

Ouverture des caves Mercier au public. Les visiteurs peuvent découvrir l’élaboration du champagne dans des caves décorées avec les bas-reliefs de Navlet.

Histoire des Vins de Champagne
République
Gustave Navlet

1885

Mise en service du Foudre Mercier, pouvant contenir 200 000 bouteilles (1600 hectolitres) et pesant 20 000 kilos.

Histoire des Vins de Champagne
République

1884 - 1896

Henri Henrot, docteur en médecine, est maire de Reims.

Histoire de la Champagne
République

Décembre 1884

Un dessin humoristique, publié dans le numéro de fin d’année de la célèbre revue satirique anglaise Punch, met en scène « les champagnes de 1874 saluant leur confrère de 1884 et souhaitant qu’il s’avère encore meilleur… »

Bien que cela ait été un compliment et une bonne publicité, Pol Roger s’inquiète de l’interprétation possible du dessin, sur lequel sa marque apparaît sur une ombrelle. Son agent de lui répondre aussitôt : «  Quand un produit est exceptionnel, on peut penser qu’il fait de l’ombre à la concurrence… »

Histoire des Vins de Champagne
République

27 juillet 1884

La loi initiée par le député Alfred Naquet rétablit le divorce, en excluant le consentement mutuel.

Histoire des Vins de Champagne
République

6 juin 1884 - 1907

Alfred Werlé succède à son père à la tête de la maison Werlé et Cie successeurs de Veuve Clicquot-Ponsardin.

Alfred Werlé sait prendre des positions, notamment en matière de vignobles, qui s’avèreront par la suite extrêmement judicieuses, mais il il faut reconnaître qu’il est loin d’exploiter toutes les ressources que lui offfre son outil de travail. A sa décharge, lorsque son père lui confie la société les stocks sont assez bas, un peu moins de deux années d’expéditions. Par ailleurs les bâtiments d’exploitation et le matériel de caves ne sont pas flambants neufs.

Après le décès de son père il accélère le rythme de ses acquisitions : une cinquantaine d’hectares réartis entre Vertus, Le Mesnil-sur-Ogere, Villers-Marmery, Verzy et Verzenay ; ans oublier la reprise des vignes de la duchesse d’Uzès : une quinzaine d’hectares à Bouzy, une douzaine à Verzenay, une surface identique à Verzy, et le reste, 2 hectares, disséminés dans plusieurs villages.

Pendant que d’autres maisons de champagne, fondées plus tardivements, profitent de cette période prospère, Alfred Werlé n’a pa choisi de développer sa marque, mais plutôt de la consolider en lui conservant sa précieuse réputation, n’hésitant pas à désintéresser la duchesse d’Uzès qui possédait une part importante dans l’actif de la maison.

Du moins eut-il le mérite de maintenir le cap fixé par ses illustres prédécesseurs.

Histoire des Vins de Champagne
République

| 1 | ... | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | ... | 28 |