UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :


09 septembre 2015

A l’occasion de la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale, Olivier Krug, sixième génération de la famille et Directeur de la Maison Krug, crée une expérience de dégustation exceptionnelle "Krug 1915-2015". Une première

Avec cette opération, Krug souhaite rendre hommage au courage et à la générosité des viticulteurs qui ont su créer un millésime si singulier, malgré les circonstances de la guerre.

A l’époque, la Maison était dirigée par Jeanne Krug. Son mari Joseph avait été capturé et emprisonné peu après le début de son service dans l’armée.

 

 

Histoire de la Champagne
Mondialisation

1999

En choisissant un artiste-peintre qui s’exprime pendant douze mois sur un thème renouvelé chaque année, le champagne Nicolas Feuillatte inaugure un partenariat avec des artistes contemporains. Les œuvres sont ensuite déclinées sur des cartes de vœux, des affiches ou des conditionnements.

Pour cette première année, le peintre Marie Thurmann entame une série graphique sur la notion de terroir.

Lancement de la cuvée « Boizel Sous-Bois » (1er millésime 1990), « un vin conçu avec une part majoritaire de grands pinots noirs, entièrement vinifié en fûts anciens de 205 l, selon les méthodes traditionnelles du début du siècle, afin de retrouver le goût des champagnes d’autrefois ».

Création du Trophée Gosset Celebris destiné à honorer les chefs et les sommeliers de Belgique et du Luxembourg, dont l’établissement propose la meilleure carte en vins de Champagne.

Création du Trophée de la Coiffe d’Or, décerné par la société Péchiney Emballage Alimentaire à l’issue d’un concours mettant aux prises les élèves des écoles de design de la région champenoise pour l’habillage d’un magnum de champagne.

Les expéditions de champagne produit dans l’aire d’appellation délimitée se chiffrent à 327.121.461 bouteilles (190.530.170 en France - 136.591.291 à l’exportation).

Moët Hennessy achète la Maison Krug et ses 19 ha de vignes à Rémy-Cointreau.

Le groupe Vranken achète la maison Henri Germain au groupe Frey.

Un groupe d’épargnants américains HMTF achète le groupe Mumm-Perrier-Jouët avec 275 ha de vignes au groupe canadien Seagram.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

Mai 1996

La maison De Venoge et Cie intègre la branche Champagne du groupe Rémy-Cointreau, aux côtés des maisons Krug, Piper-Heidsieck, Charles Heidsieck, F. Bonnet Père et Fils et de la marque « Princesse de France ».

Après avoir rempli avec succès différentes fonctions au sein de la maison Perrier-Jouët au cours des quinze années écoulées, Thierry Budin accède au poste de Pdg. Une idée force domine son projet d’entreprise : « améliorer ce qui a été fait dans le passé, pour que la maison monte encore en puissance ». Pour cela, il compte développer au niveau international (et plus particulièrement sur le marché nord-américain) l’identité de la marque au moyen de son décor floral.

Thierry Fluteau succède à Bernard Fluteau son père, à la tête de la maison Hérard et Fluteau.

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1962

Inauguration du plus grand four d’Europe (102 m2 de surface de fusion pour une production de 185 t en 24 h - soit 2.000.000 de bouteilles/jour) à la Verrerie Nord Verre, à Reims.

Création à Reims de la Société vinicole régionale, présidée par Maurice Bonet, qui regroupe 12 coopératives et 200 adhérents établis sur 17 crus.

Paul Krug succède à Joseph Krug son père, à la tête de la maison Krug et Cie, et appelle très vite à ses côtés ses fils Henri et Rémi.

Introduction en Bourse de la maison Moët & Chandon.

Lors du second voyage inaugural du France, Le Havre-New York, passé à la postérité sous la dénomination de « Voyage de l’Elégance et du Goût français », le champagne joue un rôle tel, que les journalistes américains baptisent la traversée : « le Champagne Voyage ».

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1925

Ernest-Emile Rapeneau élabore et commercialise ses premiers vins de Champagne, créant ainsi la maison E. Rapeneau, à Épernay.

La maison Kunkelmann et Cie, seule propriétaire des marques « Heidsieck » et « Piper-Heidsieck », adopte la forme juridique d’une S.A.

A Épernay, le faubourg de la Folie, devenu au fil de l’Histoire le faubourg du Commerce et la rue du Commerce, acquiert sa dénomination moderne d’avenue de Champagne.

Dans Champagne, Yves Gandon en trace le portrait suivant :

« L’avenue de Champagne, à Épernay, est assurément la seule voie en France à rassembler, sur un parcours en somme restreint, tant de noms à qui notre pays doit, à l’égard du goût, une renommée universelle. L’armorial du vignoble s’y trouve, en effet, représenté par plusieurs maisons, dont plusieurs ont dépassé les cent ans d’âge, et dont Moët & Chandon, Perrier-Jouët, Pol Roger, De Venoge ne sont pas les moindres. […]

« Il flotte dans cette avenue […] la sorte de recueillement ailé qui saisit l’esprit et le cœur à la révélation de toute chose parfaite. »

Dans Montmartre en 1925, un chroniqueur de cette époque, Jean Gravigny, fin œnologue et homme de plaisirs, sacre «  Louis Roederer, l’un des plus grands rois du Champagne » :

« Ses vignobles donnent les meilleurs crus. Tous les éléments qui entrent dans les cuvées sont de premier ordre. A boire les yeux fermés dans l’attitude de l’extase, après avoir soigneusement préparé votre palais à la dégustation par un biscuit rose de Reims. Dans vos fêtes de nuit, honorez Louis Roederer abondamment et sans crainte. »

Le Comité de propagande des vins de Champagne reçoit le lord-maire de Londres et, en raison du goût des Anglais pour les champagnes anciens, il n’est servi au cours des différentes réceptions que des millésimes antérieurs à 1914 :

-  1903 : Delbeck et Cie, Krug et Cie ;

-  1904 : Werlé et Cie, successeurs de Veuve Clicquot-Ponsardin, Deutz et Geldermann, Pommery et Greno ;

-  1906 : Ayala et Cie, Vve Binet et Fils et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Heidsieck et Cie Monopole, George Goulet, Ernest Irroy et Cie, G.H. Mumm et Cie, Perrier-Jouët et Pol Roger et Cie ;

-  1911 : Charles Heidsieck, Joseph Perrier Fils et Cie, Lanson Père et Fils, De Montebello et De Saint-Marceaux.

Les surfaces en production de la future A.O.C. « Champagne » sont de 11.551 ha.

Histoire de France
Années folles

1910 - 1962

Joseph Krug succède à Paul Krug son père, à la tête de la maison Krug et Cie, suppléé pour cause de captivité par Jeanne Krug son épouse, entre 1914 et 1918, puis pour raison de santé par Jean Seydoux son neveu, entre 1919 et 1928.

Histoire des Vins de Champagne
République

4 novembre 1882

A l’initiative des dirigeants des maisons Heidsieck et Cie, Giesler et Cie et G.H.Mumm et Cie, est constitué à Reims le Syndicat du Commerce des vins de Champagne, dont l’existence officielle sera reconnue par la loi du 21 mars 1884 autorisant la création des syndicats professionnels.

Selon ses statuts, il a pour but « de protéger, tant en France qu’à l’étranger, le commerce des vins mousseux de Champagne, de défendre les intérêts généraux de ce commerce en France dans l’examen des questions d’octroi, de régie, de tarifs, de transports, de propriété industrielle, c’est-à-dire de marques, noms de commerce, lieux d’origine, etc., […] à l’étranger dans l’examen des questions de tarifs internationaux, de douane, de propriété industrielle, de contrefaçons tant de marques que de produits, et de toutes autres fraudes… ».

Les maisons présentes à la réunion fondatrice présidée par Florens Walbaum, assisté d’Edouard Werlé, sont : Charles Arnould de Heidelberger, Barnett et Fils, Veuve Binet Fils et Cie, E. Bourgeois, Burchard Delbeck et Cie, Gondelle et Cie, Veuve Henry Goulet et Fils, Charles Heidsieck, Henriot et Cie, Ernest Irroy et Cie, Krug et Cie, Lanson Père et Fils, G.H. Mumm et Cie, Veuve Pommery Fils et Cie, Werlé et Cie, Ayala et Cie, Renaudin Bollinger et Cie, Deutz et Geldermann, Alfred de Montebello et Cie, Chandon et Cie, Pol Roger et Cie, Charles de Cazanove, Giesler et Cie, Lecureux et Cie, G. Loche, Fréminet et Fils, Heidsieck et Cie,

A la fin de l’année, 54 maisons figurent au nombre des adhérents du Syndicat du commerce des vins de Champagne.

Histoire des Vins de Champagne
République

1882

Léonie Olry-Roederer associe son fils aîné, Louis-Victor Olry, au Conseil de direction de la maison Louis Roederer.

Première apparition du mildiou en Champagne.

La maison G.H. Mumm et Cie achète 7 ha 60 dans la Côte des Blancs, sur la commune de Cramant.

Dans La Vigne, voyage autour des vins de France, Bertall écrit que si les maisons de champagne « se partagent pour ainsi dire les faveurs des cinq parties du monde la spécialité de Mumm est l’Amérique entière », ce qui inclut apparemment le Canada.

La quantité de sucre ajoutée dans une bouteille de vin mousseux de Champagne varie considérablement selon sa destination.

Selon Henry Vizetelly, dans A History of champagne with notes on the other sparkling wines of France, les dosages sont les suivants : 2 à 6 % pour les Britanniques, soit de 22 à 66 g de sucre par bouteille, c’est le « goût anglais » ; 10 à 15 % pour les Américains, soit 110 à 165 g, c’est le « goût américain » ; 15 à 18 % pour les Français et les Allemands, soit 165 à 200 g, c’est le « goût français » ; jusqu’à 25 à 30 % pour les Russes, soit 275 g à 330 g, c’est le « goût russe », autrement dit un véritable sirop, la liqueur d’expédition constituant le tiers du volume de la bouteille.

Les compagnies ferroviaires et maritimes ont leur marque de vins mousseux de Champagne attitrée.

Krug et Cie, par exemple, leur fournit des vins étiquetés « Cunard Line » ou « Panama Railway ».

Le « Louis Roederer frappé » figure au menu de l’Orient Express.

Histoire des Vins de Champagne
République

1866 - 1910

Paul Krug succède à Johann-Joseph Krug son père, à la tête de la maison Krug et Cie.

Histoire des Vins de Champagne
Restauration

1852

A la mort de Gottlieb Mumm, et probablement à la suite de différents entre les associés, la maison P.A. Mumm et Cie éclate, donnant naissance à deux nouvelles sociétés : « Jules Mumm et Cie » et « G.H. Mumm et Cie ».

A la première participent certains des associés de 1838 : Jules et Edouard Frédéric Mumm et Benoist Jacques Schubarth, bientôt rejoints par le fils de Jules Mumm, Jacob Bernard Mumm.

Dans la seconde s’associent Georges Hermann Mumm, qui donne son nom à l’affaire, Leberecht von Guaïta, qui ajoute « Mumm » à son patronyme, et Guillaume de Bary.

Premier voyage de Charles-Camille Heidsieck en Amérique, au cours duquel le négociant rémois va de Boston à New-York et retient ses premiers agents, MM. Bayaud et Bérard, qui se montrent actifs et, dans un premier temps, fidèles et dévoués.

Pour conforter la réussite commerciale et la renommée grandissante de sa maison, Louis Roederer achète un terrain boulevard Lundy. Sur sa nouvelle propriété, il fait édifier un élégant bâtiment en pierre de taille et creuser une série de caves immenses couvrant une surface de 4.000 m2.

A Reims, le quartier Coquebert se métamorphose en ce milieu de siècle sous l’impulsion de plusieurs grands négociants (Veuve Clicquot-Ponsardin, Krug et Cie, G.-H. Mumm et Cie, Lanson Père et Fils, Heidsieck et Cie, Louis Roederer).
L’auteur du Guide des Voyageurs souligne ainsi ces transformations : « Ces messieurs ont entourés les celliers de façades convenables […] plusieurs maisons d’exportation, notamment G.-H. Mumm et Louis Roederer, ont fait construire par P.-L. Gosset des établissements considérables sur l’emplacement des anciens remparts, faisant creuser et tailler dans le banc de craie du quartier Coquebert des souterrains multiples et réguliers très curieux à visiter. »

Adolphe Jacquesson invente une machine à rincer les bouteilles.

Histoire de France
Restauration

1846

Paul Crochet fait creuser à Ambonnay un réseau de 22 mètres de caves, pour stocker des vins de Champagne qu’il commercialise d’abord sous sa marque éponyme, avant qu’elle ne devienne la maison de négoce en vins de Champagne H. Petitjean et Cie, sous l’impulsion de Henri Petitjean, son gendre.

Dans Origine et développement du commerce du vin de Champagne, Armand Maizière chiffre à 120 au total le nombre de maisons, petites et grandes, se livrant au négoce des vins de Champagne.

Un livre sur Reims et sa région, - publié seulement trois ans après la naissance de la maison Krug et Cie - établit une liste des maisons de champagne les plus importantes et cite celle-ci au milieu d’autres noms connus de tous : Delbeck et Cie, Lanson Père et Fils, Pommery et Greno.

Dans le tome III de son Etude des Vignobles de France, pour servir à l’enseignement mutuel de la viticulture et de la vinification françaises, le Dr Jules Guyot écrit que dans les vignes destinées à l’élaboration du vin mousseux de Champagne (environ 4.500 ha à cette date), le rendement à l’hectare s’établit raisonnablement à 20 hl.

Histoire des Vins de Champagne
Restauration

1845

Louis Roederer prend deux associés : son frère Eugène, et Hugues Krafft entré dans la maison comme agent de commerce en 1833.

Remarquable spécialiste du vin, réussissant des assemblages hors du commun, Johann- Josef Krug commercialise les premières cuvées de la maison Krug et Cie, appelées prosaïquement : « A, B, C, D », soit 40.842 bouteilles.

Dans un cahier intitulé Résultats des opérations de la Maison Krug et Cie, retrouvé près d’un siècle plus tard par ses descendants, il a consciencieusement noté les proportions de crus destinés à réaliser les meilleurs assemblages.

Par exemple, pour réaliser un assemblage léger, il recommande de prendre les proportions suivantes : « 1/3 de moûts provenant des crus de Cramant, Avize, le Mesnil... 1/6e de Vertus, Pierry, 1/3 d’Aÿ, Dizy, Bouzy, 1/6e de vins de la Montagne de Reims ».

Dans Origine et développement du commerce du vin de Champagne, Armand Maizière relate une question insérée au programme du Congrès sur l’industrie des vins mousseux de 1845, où il réclame « des améliorations relatives à la replantation en fins cépages des coteaux les plus favorisés par la nature, où des causes impérieuses ont quelque temps fait prévaloir les plants grossiers plus productifs ».

Histoire des Vins de Champagne
Restauration

1843

Edmond Besserat élabore et commercialise ses premiers vins à Aÿ, au sein d’une petite structure appelée à devenir en 1920, suite au mariage de son petit-fils Edmond avec Yvonne de Bellefon, la maison de négoce en vins de Champagne Besserat de Bellefon.

Johann-Josef Krug s’associe avec l’un de ses amis, Hippolyte de Vives, pour fonder la maison de négoce en vins de Champagne Krug et Cie, dont il installe caves et bureaux au numéro 8 de la rue Saint-Hilaire, à Reims.

Gottlieb Mumm accueille son fils Georges Hermann et son gendre Leberecht von Guaïta, époux de sa fille Mathilde, comme associés dans la maison P.A. Mumm et Cie.

La Pétition des négociants en vins et des propriétaires et des producteurs vinicoles de la Champagne adressée à M. le Maréchal Président du Conseil mentionne l’achat d’une vigne, à Bouzy, payée 40.000 francs l’hectare.

Histoire des Vins de Champagne
Restauration