UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :


1978

Acquisition de la maison Veuve Monnier et Fils, par Paul-François Vranken.

Acquisition de la maison A.G. Jeanmaire par la maison Oudinot.

La maison Canard Duchêne passe sous le contrôle de la maison Veuve Clicquot Ponsardin, après que celle-ci ait rachetée les 34 % du capital social détenu par la maison Piper-Heidsieck.

Mise en place du troisième contrat interprofessionnel, conclu pour une période de 6 ans.

Acquisitions des produits de soins Roc et des portos Rozès par le groupe Moët-Hennessy.

Aidé de son épouse Elisabeth, une jeune femme dynamique et très active, Philippe Chartogne reprend le champagne Chartogne-Taillet, exploitation familiale de 10 ha 50 de vignes, répartis entre une trentaine de parcelles situées sur le terroir des communes de Saint-Thierry, Merfy et Chenay.

Dans un souci de développement rationnel de l’infrastructure technique de son exploitation, Henri Goutorbe acquiert la maison mitoyenne sise au numéro 11 de la rue Jeanson à Aÿ, y fait aménager de nouvelles caves et installer un chantier de dégorgement ultra-moderne.

La maison Cattier adopte le statut de négociant-manipulant. 

Histoire des Vins de Champagne
Temps Modernes

1919

Fondation de la maison de négoce en vins de Champagne Montaudon par Auguste-Eugène Montaudon, transférée d’Épernay à Reims en 1957.

Originaire de la région de Celles-sur-Ource, Jean Arnoult se lance dans le négoce des vins de Champagne, créant ainsi la première Maison de champagne du département de l’Aube.

A une époque où les vignerons se contentent encore de vendre leurs raisins aux négociants et ne se lancent guère dans la vinification, Jean Cattier procède à l’élaboration et à la commercialisation de ses premières cuvées, « auprès de ses parents, amis, anciens camarades de collège ou de régiment », jetant ainsi les bases de la future maison Cattier.

Dépôt de la marque « Marie Stuart » par Me Daubresse, huissier à Reims.

L’Hôtel Le Vergeur devant être transformé en musée, la maison Forest-Fourneaux et Cie est amenée à s’installer dans la belle demeure historique du XIIIème siècle sise rue de Tambour (et classée depuis monument historique), que les Rémois désignent comme «  la Maison des Comtes de Champagne ».

L’Association viticole champenoise décide d’organiser chaque année « une réunion agrémentée de causeries avec projections cinématographiques, et suivie d’un banquet, au cours duquel serait fait un exposé de la situation viticole et commerciale, par l’une des plus hautes personnalités du monde vigneron et du monde négociant en vins de Champagne ».

Histoire des Vins de Champagne
Années folles