Claude Fourmon

France (1911 - 2009)
Personnalité du Champagne

CIVC (Vignerons & Maisons) de 1941 à 1943
  
Ayant débuté sa carrière professionnelle en 1938 dans la Maison Deutz, Claude Fourmon est mobilisé en septembre 1939 et se voit proposer en mai 1941 la Direction du CIVC ou il remplace Camille de Mareuil qui assumait cette responsabilité depuis la création de cet organisme en 1940, sous contrôle de l’armée d’occupation.
Claude Fourmon est alors déporté en Allemagne par les nazis de novembre 1943 à mai 1945 de même que le Président-fondateur du CIVC Robert-Jean de Voguë et l’ancien Directeur Camille de Mareüil, en dépit du soutien des salariés du champagne de l’époque dont les leaders lancent courageusement un appel à la grève en dépit des dangers encourus.    
Après une année de convalescence suivant sa libération en 1945, Claude Fourmon devient Directeur commercial de la Maison Moët & Chandon en 1946 et n’y limite pas son activité à la spectaculaire promotion mondiale de la cuvée de prestige Dom Pérignon. Il s’emploie aussi à adapter les caractéristiques des vins aux attentes des marchés par une subtile variation du dosage, avec une incontestable amélioration qualitative globale grâce remplacement progressif des fûts par des cuveries dans lesquelles la fermentation pouvait être contrôlée.
Ayant épousé en septembre 1947 Paulette Pithois, Claude Fourmon a 2 enfants, (Adeline et Jean-Claude), ce dernier assumant la Présidence de la Maison de famille Joseph Perrier située à Châlons-en-Champagne.