UMC - Grandes Marques et Maisons de Champagne

Accueil > Encyclopédies > Chronologie des évènements

Chronologie des évènements

Œuvre d’Eric Glâtre de 2001
(actualisation UMC)

Trier :

| 1 | ... | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | ... | 30 |


1920

Tous les records d’humour battus par l’étiquette blanche Moët & Chandon dans la course Automobile des USA.

Exploit
Années folles

1919 - 1967

Lorsqu’est entreprise la reconstruction de Reims, Henri-Marie Lanson reçoit l’aide de ses fils Victor et Henri Lanson pour relever la maison Lanson Père et Fils de ses ruines, reconstituer un outil de production durement éprouvé par quatre années de guerre et conquérir une nouvelle clientèle.

Très vite, Victor Lanson se revèle comme l’homme fort du trio. La conjoncture délicate, la grave crise économique des années 30, puis le Front populaire, ne réussissent pas à ébranler son moral combatif.

Alors que dans le même temps certains grands négociants se défaussent en vendant quelques-uns de leurs plus prestigieux vignobles, la maison Lanson Père et Fils agrandit le sien en achetant entre autres crus : celui fort réputé des « Crayons » à Dizy ; celui de Mareuil-sur-Aÿ qui appartient alors aux descendants du duc de Montebello et, enfin celui non moins célèbre des « Partelaines » à Chouilly, jusqu’alors propriété de la maison Moët & Chandon

Parallèlement à la création de ce vignoble patrimonial, qui comptera jusqu’à 203 ha (au moment de son achat en 1991 par le groupe L.V.M.H.), Victor Lanson acquiert les caves de la maison Binet, rue de Courlancy à Reims (1927).

Puis, c’est la Seconde Guerre mondiale, l’Occupation, les réquisitions et les soucis de chaque jour... La paix revenue, ce sont derechef les dures années de l’Après-Guerre, de nouveau les caves vides, une équipe à reconstituer, le marché français à réorganiser, l’export à reconstruire...

Pourtant, cette époque coïncide pour Victor Lanson avec une intense période de grands et longs voyages. Il sillonne régulièrement l’Europe avec une prédilection accrue pour la Grande-Bretagne, la Belgique et la Suisse. Il visite plusieurs fois aussi l’Afrique, du Nord au Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie et l’Extrême-Orient, sans oublier les Etats-Unis.

Et, les efforts de prospection accomplis sont couronnés de succès, puisque la maison Lanson Père et Fils se voit successivement décerner les brevets de fournisseur du roi d’Espagne Alphonse XIII et des rois de Suède Gustave V et Gustave VI, qui s’ajoutent à celui obtenu de la Cour d’Angleterre, et que ses ventes augmentent de façon conséquente.

Si on devait résumer la personnalité de Victor Lanson, il serait juste de dire qu’il fût, avec son propre style fait d’élégance et de convivialité, un grand ambassateur pour sa maison et un Champenois qui contribua beaucoup à définir, puis à créer le commerce moderne du vin de Champagne, tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Histoire de la Champagne
Années folles

1919 - 1939

Le syndicaliste Emile Clévy est maire de Troyes.

Si on devait résumer la personnalité de Victor Lanson, il serait juste de dire qu’il fût, avec son propre style fait d’élégance et de convivialité, un grand ambassateur pour sa maison et un Champenois qui contribua beaucoup à définir, puis à créer le commerce moderne du vin de Champagne, tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1919 - 1925

Au décès prématuré d’André Ruinart de Brimont en 1919 sa veuve Charlotte assure la direction de la Maison, leur fils étant trop jeune Elle nomme Jean Max Leroy pour diriger le conseil d’administration.

Ses principales préoccupations ont trait à la reconstruction matérielle des bâtiments détruits au cours du conflit et à la relance commerciale d’une maison dont les activités ont été pratiquement interrompues durant quatre ans.

Histoire de France
Années folles

1919 - 1925

Charles Roche, industriel, est maire de Reims.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1919 - 1924

L’ouverture d’une souscription nationale pour commémorer les deux victoires de la Marne (août 1914 et juillet 1918) permet la construction de la Chapelle de la Reconnaissance dans le parc du château de Dormans.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

1919 - 1923

Pour la deuxième fois, Bertrand de Mun, patron de la maison Bertrand de Mun, successeur de Werlé et Cie, est élu par ses pairs président du Syndicat de Grandes Marques.

Histoire de France
Années folles

18 décembre 1919

Lors de l’assemblée générale de l’Association viticole champenoise, son président, Bertrand de Mun, ayant constaté la disparition effective (ou prochaine) de la plus grande partie du vignoble champenois sous les attaques du phylloxera, décide d’engager comme directeur technique Georges Chappaz, inspecteur général de l’Agriculture, ancien directeur des Services agricoles de la Marne, avec mission de mener à bien la reconstitution du vignoble, et fixe en même temps à Épernay le siège de l’Association dans l’immeuble que son secrétaire, Henri Gallice, a mis à sa disposition, rue du Collège (actuellement, rue du Docteur-Verron), où sont installés des laboratoires.

Sous l’impulsion de Georges Chappaz, l’Association viticole champenoise entreprend un très important ensemble d’activités : reprise de l’approvisionnement en porte-greffes, lever de cartes géologiques, analyse des sols et création de champs d’essais pour établir le meilleur choix de porte-greffe, étude des systèmes de taille et des meilleurs écartements, reprise des concours de taille et de greffage.

Histoire de France
Années folles

Décembre 1919 - mai 1925 et mai 1929 - février 19

Jean Chandon-Moët est maire d’Épernay.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

27 novembre 1919

Le Traité de Neuilly entre les puissances alliées et la Bulgarie, entérine la renonciation formelle de celle-ci à la Dobroudja méridionale annexée par la Roumanie dès 1913, la cession de la Thrace occidentale à la Grèce et de divers autres petits territoires au royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

16 et 30 novembre 1919

Réalisées au scrutin de liste départemental à deux tours à la représentation proportionnelle, les élections à la Chambre des Députés enregistrent la victoire du « Bloc national » (du centre à l’extrême droite), qui domine la «  Chambre bleu horizon » (ainsi dénommée tant les anciens combattants y sont nombreux) : S.F.I.O. : 68 élus, républicains socialistes : 26, radicaux divers : 86, centre et centre droit : 200, droite et extrême droite : 233 (33 % d’abstentions).

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

16 septembre 1919

Première rencontre inter-syndicale à Épernay, pour évoquer le déroulement de la vendange à venir (prix du raisin, dates, relations vendeurs-acheteurs).

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

10 septembre 1919

Le Traité de Saint-Germain-en-Laye, entre les puissances alliées et l’Autriche, accorde à l’Italie le Trentin, le Haut-Adige, Trieste, une partie de l’Istrie, mais toutes les promesses du Traité de Londres ne sont pas tenues.

Histoire de la Champagne
Années folles

14 juillet 1919

Sur les Champs-Elysées, des régiments de toutes les puissances alliées participent au Défilé de la Victoire, ouvert par les maréchaux de France.

Histoire de France
Années folles

6 juillet 1919

Le président de la République Raymond Poincaré vient remettre la Croix de la Légion d’Honneur à la Ville de Reims, dont il loue la constance et la fermeté dans les épreuves traversées au cours du conflit.

Histoire de France
Années folles

28 juin 1919

Signature du Traité de Versailles : l’Allemagne, qui restitue l’Alsace-Lorraine à la France, est assujettie au paiement d’une indemnité de 132 milliards de marks-or, perd ses colonies, voit son armée démantelée et la rive gauche du Rhin soumise à une occupation fixée à 15 ans.

Histoire des Vins de Champagne
Années folles

20 juin 1919

Par jugement rendu au Tribunal civil d’Épernay, Jean-Rémy Chandon de Briailles obtient de supprimer « de Briailles » de son nom patronymique et d’y substituer «  -Moët » (jugement bientôt confirmé par un arrêt du Conseil d’Etat).

Histoire de France
Années folles

6 mai 1919

Donnant partiellement satisfaction aux producteurs aubois, la loi du 6 mai 1919, en même temps qu’elle précise les règles de l’appellation d’origine « Champagne », substitue des délimitations judiciaires à celles prévues administrativement par la loi du 5 août 1908.

C’est aux tribunaux, saisis par tout récoltant, tout syndicat ou association régulièrement constitué, qu’il appartient désormais d’apprécier si telle appellation appliquée à tel produit naturel ou fabriqué est bien conforme à l’origine de celui-ci, ainsi qu’aux « usages locaux, loyaux et constants ».

Aux vendanges de 1919, les vignerons de l’Aube revendiquent dans leur déclaration de récolte l’appellation «  Champagne » et les tribunaux saisis leur donnent raison (Bar-sur-Aube les 25 février et 11 mars 1921, Bar-sur-Seine le 1er juillet 1921, Cour d’Appel de Paris les 16 et 17 février 1923, Cour de Cassation les 26 et 27 mai 1925) contre leurs homologues marnais qui les ont attaqué en justice par l’intermédiaire du Syndicat général des vignerons de la Champagne délimitée, celui-ci ayant reçu une aide financière du Syndicat du commerce des vins de Champagne, destinée à payer les frais de procédure.

Après cette série de procès ruineux, de nouvelles limites de la Champagne viticole se trouvent donc définies par voie judiciaire, mais non acceptées par les plaideurs : pour les producteurs marnais, la Champagne est trop étendue, pour leurs homologues aubois, elle ne l’est pas assez.

Comme à cette époque une proposition de loi subordonnant le droit à l’appellation d’origine de produits viticoles non plus seulement à leur seule provenance géographique, mais aussi à des conditions de sol, d’encépagement, de culture et de vinification, est déposée sur le bureau de la Chambre des Députés, les producteurs aubois et marnais estiment que, pour éviter une nouvelle ère de procès en Champagne, il est nécessaire qu’un accord complet et définitif se fasse au sujet de la délimitation, avant que ce nouveau texte ne soit adopté.

Ils demandent donc l’arbitrage de M. Barthe, président de la Commission des boissons à la Chambre des Députés, qui rendra sa sentence arbitrale, le 3 février 1927, après une enquête approfondie dans la Marne et dans l’Aube.

Histoire de France
Années folles

23 avril 1919

Adoption par la Chambre des Députés de la loi instituant la journée de travail de 8 heures.

Histoire de la Champagne
Années folles

Avril 1919 - mars 1920

Les expéditions de champagne produit dans l’aire d’appellation délimitée se chiffrent à 23.016.017 bouteilles (9.433.636 en France - 13.582.381 à l’exportation).

Histoire de France
Années folles

| 1 | ... | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | ... | 30 |